Covid-19 : le point sur la pandémie dans le monde

AFP
<p>Une terrasse de café vide à Londres, le 28 décembre 2021</p>

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Fin d'année sous le signe du Covid -

Festivités annulées ou sévèrement encadrées, musique interdite, réveillons limités à la "bulle" familiale: le monde s'apprête à entamer en 2022 une troisième année de pandémie.

De Séoul à San Francisco, les célébrations du Nouvel An ont de nouveau été annulées ou réduites.

Le Québec a lui rétabli le couvre-feu nocturne de 22h à 5h du matin dans l'ensemble de la province francophone dès le réveillon du Nouvel An.

Au contraire, les festivités de Rio de Janeiro, ou de Sydney sont maintenues. Dubaï tentera même de battre le record mondial du plus grand feu d'artifice.

En Afrique du Sud, premier pays à avoir signalé le nouveau variant Omicron, le couvre-feu a été levé de minuit à 4 heures du matin pour permettre les festivités.

- Afrique du Sud: pic Omicron passé -

L'Afrique du Sud a annoncé avoir dépassé le pic de la vague Omicron, avec une augmentation seulement "marginale" des décès, alors que de nombreux pays connaissent des infections record.

- Omicron majoritaire en France -

Le variant Omicron est désormais majoritaire parmi les infections au Covid-19 en France, où le virus a connu une "progression importante" ces derniers jours, a indiqué Santé publique France.

"62,4% des tests criblés montraient un profil compatible avec le variant Omicron" au début de la dernière semaine de l'année, contre 15% la précédente, selon l'agence publique.

Le variant a contribué à la flambée de cas, qui ont dépassé les 200.000 par jour en France mercredi et jeudi.

- Israël: 4ème dose pour les plus vulnérables -

Israël a lancé vendredi une campagne pour administrer une 4e dose de vaccin à des personnes vulnérables, dans l'espoir d'atténuer les effets d'une nouvelle vague due à Omicron.

Le pays a par ailleurs reçu jeudi une première livraison de pilules anticoronavirus de Pfizer alors que le nombre de contaminations continue d'augmenter.

Les autorités ont recensé plus de 4.000 nouveaux cas jeudi, un record depuis septembre qui ne se traduit toutefois pas jusqu'à présent par une hausse marquée des hospitalisations.

- Plus de 5,4 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 5.428.240 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, jeudi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 824.339 morts, suivis par le Brésil (618.984), l'Inde (481.080) et la Russie (308.860).

L'Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.