La neige attendue en sauveuse après les incendies dévastateurs du Colorado

Jason CONNOLLY avec Léa DAUPLÉ à Washington
<p>Une maison détruite par les flammes à Louisville, dans le Colorado, le 30 décembre 2021</p>

De fortes chutes de neige devraient apporter un répit vendredi dans l'Etat américain du Colorado, où des incendies alimentés par des vents violents ont causé la destruction de centaines de maisons et forcé des dizaines de milliers de personnes à fuir.

Le service météorologique américain (NWS) a placé une partie de cet Etat montagneux de l'Ouest sous alerte tempête hivernale, prévoyant d'importantes chutes de neige dans les prochains jours.

"Il fera très froid au moment où nous marquerons le passage à la nouvelle année ce soir" et "la neige tombera sur la majorité de la région (de Denver) à minuit", a tweeté vendredi matin le NWS de Boulder.

Ces flocons devraient soulager la population et représenter un contraste frappant avec la fournaise du Marshall Fire, qui a ravagé la zone et contraint à l'évacuation au moins 33.000 personnes jeudi.

D'impressionnantes flammes ont déchiré le ciel et des rafales de vent allant parfois jusqu'à 160km/h ont balayé la région, compliquant le travail des pompiers engagés contre un feu d'une intensité inhabituelle pour la saison.

Une partie des ordres d'évacuation ont été levés dans la nuit par les autorités locales.

<p>Des structures dévorées par le feu dans la ville de Superior dans le comté de Boulder (Colorado), le 30 décembre 2021</p>

Mais des localités comme Superior, 13.000 habitants, sont encore interdites d'accès. "Personne n'a le droit d'entrer dans la ville en ce moment", a prévenu la mairie sur Twitter.

Patrick Kilbride, habitant de la ville âgé de 72 ans, était au travail quand il a reçu l'ordre d'évacuer, mais n'a pu sauver que sa voiture et ses vêtements. "Il ne reste que des cendres", de la maison dans laquelle il a vécu pendant trois décennies, a-t-il confié au Denver Post.

A Louisville, les 20.000 résidents ont reçu l'ordre de faire bouillir l'eau du robinet ou d'utiliser des bouteilles, la ville utilisant de l'eau non traitée afin de combattre les feux.

- Sécheresse historique -

<p>La ville de Superior, dans le Colorado (ouest des Etats-Unis), en flammes, le 30 décembre 2021</p>

Hôtels, centres commerciaux et plus de 650 hectares de fumée sont partis en fumée dans le comté de Boulder, ville de 100.000 habitants située à une cinquantaine de kilomètres de Denver, capitale de l'Etat.

L'incendie, contrairement aux précédents, a touché des banlieues et pas uniquement des zones rurales.

"Environ 370 habitations autour de Sagamore ont été détruites. Et il est possible que 210 habitations aient été détruites dans la vieille ville de Superior", avait déclaré le shérif du comté de Boulder, Joe Pelle, jeudi.

A l'instar d'une grande partie de l'Ouest américain, le Colorado, un Etat déjà aride, est aux prises depuis plusieurs années avec une sécheresse exceptionnelle.

Avec le réchauffement climatique, l'intensité et la fréquence des épisodes de sécheresse et de canicule risquent encore d'augmenter, continuant à créer des conditions idéales pour les feux de forêt ou de brousse. Ces dernières années l'Ouest américain a ainsi connu des incendies sans précédent, notamment en Californie ou en Oregon.

<p>Image satellite montrant les incendies près des villes de Superior et de Louisville, dans le Colorado, le 30 décembre 2021</p>

Pour Daniel Swain, météorologiste à l'université UCLA, il est "dur de croire" que ces incendies ont lieu en décembre, une période habituellement peu propice à ce type d'événements dans la région.

"Mais prenez un automne à la chaleur et la sécheresse record, seulement deux centimètres de neige jusqu'ici cette saison, et ajoutez une tempête aux rafales descendantes extrêmes... et le résultat consiste en des incendies extrêmement dangereux et qui se déplacent très rapidement", a tweeté le chercheur.

Au delà des incendies, les Etats-Unis ont subi récemment d'autres phénomènes extrêmes, avec le passage de la tempête Ida à New York et dans le New Jersey en septembre et des tornades meurtrières en décembre dans le Kentucky. Pour ces dernières, le lien avec le réchauffement climatique reste encore à l'étude.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.