Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

AFP
<p>Un couple dîne à Hong Kong le 5 janvier 2022, deux jours avant l'entrée en vigueur de nouvelles restrictions</p>

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Polémique en France après des propos de Macron -

Le président français Emmanuel Macron a suscité un tollé au Parlement après avoir affirmé dans une interview vouloir "emmerder" les non-vaccinés. "Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout", a déclaré le chef de l'Etat, provoquant une nouvelle suspension de séance à l'Assemblée nationale, où le gouvernement peine à faire adopter un texte instaurant un pass vaccinal.

Le Premier ministre Jean Castex a reproché aux réfractaires à la vaccination, "une infime minorité" selon lui, de "fracturer la Nation", tandis que le ministre de la Santé prévoyait que 335.000 nouvelles contaminations seraient enregistrées sur la journée.

- Transports : Londres assouplit ses restrictions -

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi un assouplissement des restrictions imposées aux voyageurs arrivant de l'étranger en Angleterre, qui avaient été introduites après l'apparition du variant Omicron, une mesure très attendue par le secteur des transports.

A partir de vendredi, les voyageurs n'auront plus à se faire dépister au Covid-19 avant leur trajet et n'auront plus, s'ils sont vaccinés, à s'isoler en attendant le résultat d'un test PCR réalisé après leur arrivée, a annoncé le Premier ministre Boris Johnson au Parlement.

- Hong Kong fermé à 8 pays -

<p>Le paquebot de croisière "Spectrum of the Seas" à quai à Hong Kong le 5 janvier 2022 en raison de la présence à bord de 9 cas contacts d'un foyer de contamination au variant Omicron du coronavirus</p>

Hong Kong a interdit mercredi toute arrivée de voyageurs par avion en provenance de huit pays, dont la France, le Canada, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Les événements publics de grande ampleur sont interdits et 15 types de commerces fermés.

- Etat d'urgence dans des territoires français d'outre-mer -

Le gouvernement français a décrété l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe, Guyane, à Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélémy, territoires d'Outre-mer où le virus connaît "une augmentation considérable" sous l'effet du variant Omicron.

Les capacités hospitalières limitées de ces territoires et la faible couverture vaccinale de la population justifient selon lui cette décision.

- Restrictions en Espagne, République tchèque, Roumanie -

La justice espagnole a prolongé mercredi de 14 jours le couvre-feu nocturne instauré dans une grande partie de la région de Catalogne (nord-e²st) afin de freiner l'explosion des cas.

En République tchèque, à partir du 17 janvier, toute personne rejoignant son lieu de travail, vaccinée ou pas, devra consentir à effectuer deux tests antigéniques par semaine.

En Roumanie, le port du masque déjà imposé en intérieur devient obligatoire dans la rue.

- Zhengzhou: 13 millions d'habitants dépistés -

<p>L'entrée d'un complexe résidentiel à Xi'an, en Chine, le 5 janvier 2022</p>

En Chine, la ville de Zhengzhou (centre) a entamé mercredi le dépistage de ses 13 millions d'habitants après quelques cas de Covid.

La métropole confinée de Xi'an a annoncé pour sa part la "maîtrise" d'un récent foyer d'infection.

- Tennis : Djokovic bloqué à l'aéroport -

<p>Novak Djokovic le 21 février 2021 lors de la finale de l'Open d'Australie à Melbourne</p>

Le N.1 mondial Novak Djokovic, qui s'est vu accorder une dérogation médicale par l'Etat fédéral australien afin de pouvoir disputer l'Open d'Australie de tennis (17-30 janvier), est bloqué à l'aéroport de Melbourne mercredi à cause d'un problème de visa.

Il n'aurait pas rempli le bon formulaire, selon la presse locale.

Le Premier ministre australien avait menacé de renvoyer le joueur serbe "par le premier avion" si sa dérogation au vaccin imposé aux participants au tournoi n'était pas justifiée.

- Plus de 5,45 millions de morts

<p>Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 5 janvier à 11H00 GMT</p>

La pandémie a fait au moins 5.456.207 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, mercredi à 11H00 GMT.

En valeur absolue, les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 830.284 morts, suivis par le Brésil (619.384), l'Inde (482.551) et la Russie (313.015).

L'Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

burs-fm-jba/cds/fjb

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.