Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

AFP
<p>Un policier reçoit une dose de vaccin à New Delhi, le 15 janvier 2022.</p>

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Un cas d'Omicron détecté à Pékin -

Un cas d'Omicron a été détecté à Pékin, ont annoncé samedi les autorités de la capitale chinoise où doivent s'ouvrir le 4 février les Jeux olympiques d'hiver, alors que le pays lutte contre plusieurs foyers du variant hautement contagieux du coronavirus.

Cette annonce intervient après que Zhuhai, ville côtière de 2,4 millions d'habitants du sud-est du pays, près de Macao, a imposé des restrictions de déplacements, suite à la découverte de sept cas de contamination par le variant Omicron.

Des millions de Chinois ont reçu l'ordre de rester chez eux ces dernières semaines, des dizaines de vols intérieurs ont été annulés et des usines entières fermées, les autorités cherchant à juguler l'épidémie à l'approche des JO.

- Boris Johnson: les "apéros du vendredi" à Downing Street -

Des apéritifs ont été organisés chaque vendredi à Downing Street pendant le confinement, affirme le quotidien britannique The Mirror, allongeant la liste des accusations visant le Premier ministre britannique, Boris Johnson.

Le conservateur est accusé d'avoir participé à plusieurs festivités lors de confinements en pleine crise sanitaire. La contestation contre lui gronde, y compris dans les rangs des conservateurs.

- Djokovic, "danger public" -

Pour la seconde fois en dix jours, Novak Djokovic a été renvoyé en rétention administrative à Melbourne. Le ministre de l'Immigration australien avait annulé son visa la veille soutenant que le numéro un mondial de tennis non-vacciné contre le Covid-19, constitue un "danger public".

"Sa présence en Australie pourrait encourager le sentiment anti-vaccination" a-t-il estimé.

"L'Open d'Australie est bien plus important que n'importe quel joueur", a rétorqué son rival, Rafael Nadal, qui ne cache pas son agacement à deux jours de l'ouverture de l'Open d'Australie.

- France: des pass désactivés, des opposants dans la rue -

"Djokovic résistant", "Liberté", "Non au vaccin": des opposants au pass sanitaire, qui va devenir un pass vaccinal, ont manifesté samedi en France, le jour-même où de nombreuses désactivations devaient avoir lieu faute de rappel de vaccin anti-Covid.

Quelques heures avant ces défilés, les députés ont adopté dans la nuit le projet de loi controversé transformant le pass sanitaire en pass vaccinal en deuxième lecture. Les débats ont repris au Sénat, avant un ultime vote de l'Assemblée nationale dimanche après-midi.

Faute de rappel anti-Covid, des dizaines de milliers de pass sanitaires devaient être désactivés samedi, date-butoir fixée en novembre.

burs-rap-acm/cds/mm

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.