Covid en Chine: Shanghai assouplit à tâtons certaines restrictions

Afp
<p>Des habitants de Shanghai avec des vêtements de protection et leur valise (en bas) attendent de monter dans un autocar, le 19 avril 2022</p>

La ville de Shanghai, totalement confinée depuis le début du mois, a annoncé mercredi un léger assouplissement des restrictions, qui pénalisent le ravitaillement et pèsent lourdement sur l'économie de la Chine.

Les habitants de la capitale économique semblent de plus en plus exaspérés par les difficultés d'accès à la nourriture et par l'isolement forcé des personnes positives dans des centres de quarantaine, au confort et à l'hygiène aléatoires.

Les multinationales s'inquiètent quant à elles des conséquences sur les chaînes d'approvisionnement mondiales du confinement qui devait initialement durer quatre jours. De nombreuses entreprises ont stoppé leur production.

Les 25 millions d'habitants de Shanghai sont en principe soumis à un strict confinement à domicile. Mais depuis la semaine dernière, un certain assouplissement est permis, a indiqué mercredi la mairie.

Plus de 12 millions de personnes peuvent ainsi techniquement sortir de chez elles, mais doivent rester dans l'enceinte de leur résidence ou de leur quartier, a-t-elle précisé.

Le degré de mouvement reste conditionné aux volontaires du Parti communiste, qui appliquent avec souvent beaucoup de zèle les mesures anti-Covid.

<p>Un homme portant des vêtements de protection dans une rue de Shanghai le 18 avril 2022</p>

Les autorités restent prudentes face à l'augmentation du nombre de décès liés au Covid, en particulier chez les personnes âgées, plus vulnérables et moins vaccinées.

- Impact sur l'économie -

Shanghai a fait état mercredi de sept morts supplémentaires durant les dernières 24 heures, portant à 17 le total des décès dans la métropole.

<p>Test de dépistage du Covid-19 le 17 avril 2022 à Shanghai</p>

La ville a par ailleurs a rapporté plus de 18.000 cas positifs.

Un chiffre qui reste faible par comparaison avec le reste du monde, mais qui n'en est pas moins le plus élevé pour la Chine depuis la première phase de l'épidémie, début 2020.

A rebours de bon nombre de pays qui optent pour une cohabitation avec le virus et lèvent les restrictions, la Chine continue à suivre une politique zéro Covid.

Ces mesures, qui nuisent gravement aux transports et aux chaînes d'approvisionnement, ont entraîné la mise à l'arrêt de très nombreuses entreprises et pèsent sur l'économie du géant asiatique.

Les autorités ont commencé à répertorier les entreprises dites stratégiques dans lesquelles la production doit continuer. Plus de 600 sociétés ont été sélectionnées pour une reprise anticipée du travail à Shanghai.

<p>Des employés portant des tenues de protection se désinfectent à Shanghai, lors d'un confinement pour lutter contre le Covid, le 2 avril 2022</p>

Le géant américain de la voiture électrique Tesla, qui dispose d'un important site de production dans la ville, a repris son activité mardi après 20 jours de suspension, selon les médias locaux.

Le travail reprend également progressivement dans le nord-est du pays, berceau de l'industrie automobile, où plusieurs dizaines de millions de Chinois ont été confinés ces dernières semaines.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Sur le même sujet