Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Afp
<p>Un homme récupère des affaires dans son appartement détruit, en banlieue de Kharkiv (Ukraine) le 20 avril 2022</p>

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Poutine revendique la "libération" de Marioupol -

Le président russe Vladimir Poutine a jugé jeudi que ses forces avaient avec "succès" pris le contrôle de la ville ukrainienne de Marioupol, port stratégique de la mer d'Azov, ordonnant d'assiéger les derniers combattants ukrainiens plutôt que de donner l'assaut sur le site industriel Azovstal où ils sont retranchés.

Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en plus de quelque 2.000 militaires ukrainiens, "environ un millier de civils, femmes et enfants" et "des centaines de blessés" sont aussi réfugiés dans cette usine.

Les combattants ukrainiens à Marioupol refusent de se rendre et réclament de la communauté internationale des "garanties de sécurité".

Le président américain Joe Biden a jugé jeudi "contestable" que la Russie ait pris le contrôle de la ville, estimant qu'il "n'y a encore aucune preuve que Marioupol soit complètement perdue".

- Biden annonce une nouvelle aide militaire -

<p>Derniers développements de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, avec photos</p>

Joe Biden a annoncé jeudi une nouvelle aide militaire de 800 millions de dollars pour l'Ukraine.

Cette enveloppe comprend "des armes d'artillerie lourde, des dizaines d'obusiers, 144.000 munitions ainsi que des drones", a-t-il détaillé.

Afin de continuer à fournir une assistance militaire à l'Ukraine, Joe Biden a indiqué qu'il allait demander des fonds supplémentaires au Congrès.

Les Etats-Unis ont également l'intention d'apporter une aide économique supplémentaire de 500 millions de dollars pour maintenir le fonctionnement du gouvernement ukrainien.

- L'Espagne envoie 200 tonnes de matériel -

L'Espagne va livrer à l'Ukraine 200 tonnes de matériel militaire, un envoi qui représente le double de l'aide militaire envoyée jusqu'ici par Madrid à Kiev, a annoncé jeudi le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez dans la capitale ukrainienne.

"C'est l'envoi le plus important effectué (par l'Espagne). Il fait plus que doubler ce que nous avions envoyé jusqu'ici", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse commune avec Volodymyr Zelensky et la Première ministre danoise Mette Frederiksen.

- Livraison prévue d'armes lourdes -

<p>Contrôle russe dans et autour de Marioupol aux 3, 8, 14 et 20 avril</p>

L'Ukraine va recevoir "dans les prochains jours" des armes lourdes, dont des chars de combats, de la part des partenaires est-européens pour l'aider à contrer l'offensive russe, a déclaré jeudi la ministre de la Défense allemande.

"Il s'agit de chars de combats, de véhicules blindés, ou d'autres possibilités (de matériel) que les pays peuvent céder" à l'Ukraine, a expliqué Christine Lambrecht.

Plusieurs pays de l'Otan ont déjà donné leur feu vert à des livraisons d'armes lourdes, comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la République tchèque ou les Pays-Bas.

- Evacuation difficile des civils -

Trois bus d'évacuation de civils partis du port de Marioupol sont arrivés jeudi à Zaporijjia, grande ville du sud-est de l'Ukraine, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'armée de la "république" séparatiste de Donetsk a affirmé que 127 civils vivant dans un quartier près de l’usine Azovstal avaient été évacués mercredi, via ces couloirs humanitaires.

- Plus de 1.000 corps de civils à Kiev -

<p>Une banderole réclame en anglais "fermez le ciel au-dessus de l'Ukraine" à Dnipro en Ukraine le 20 avril 2022</p>

Plus de 1.000 corps de civils se trouvent dans les morgues de la région de Kiev, a indiqué à l'AFP jeudi une responsable ukrainienne, alors que Kiev accuse les Russes d'avoir "massacré" des centaines de civils pendant leur occupation de la région en mars, ce que Moscou dément.

La vice-Première ministre ukrainienne Olga Stefanichyna a précisé que ce total représentait l'ensemble des corps de civils "découverts dans des immeubles, mais aussi dans les rues".

- Réunion de l'Unesco en Russie reportée -

Après des semaines d'intenses tractations, la décision est finalement tombée jeudi : la session annuelle du comité du patrimoine de l'Unesco qui devait se tenir en Russie en juin est reportée sine die dans un contexte de pression croissante sur Moscou liée à la guerre en Ukraine.

- Mark Zuckerberg et Kamala Harris sanctionnés par Moscou -

La Russie a interdit jeudi l'entrée sur son territoire à 29 responsables politiques, personnalités médiatiques et hommes d'affaires américains en représailles aux sanctions prises par Washington contre Moscou pour son offensive contre l'Ukraine.

Parmi les personnes visées par cette mesure, dont la liste a été publiée par le ministère russe des Affaires étrangères, figurent notamment le dirigeant du géant du Web Meta, Mark Zuckerberg, et la vice-présidente américaine, Kamala Harris.

burs-jba-ao/cds/ial/

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Sur le même sujet