L1: dixième titre record pour le Paris SG, champion boudé par ses supporters

Alexis HONTANG
<p>Des supporters parisiens célèbrent le 10e titre de champion de France du Paris Saint-Germain, après le match nul (1-1) face à Lens, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 23 avril 2022 au Parc des Princes</p>

Le Paris SG a remporté le 10e titre de son histoire, égalant le record de Saint-Etienne, après son nul contre Lens (1-1) samedi, qui a ressemblé à sa saison en demi-teinte, entre fulgurances individuelles et ultras frondeurs, dans une ambiance tout sauf festive.

Le strict minium: le PSG s'est contenté du point qui lui manquait pour verrouiller la première place jusqu'à la fin de saison, face à des Artésiens réduits à dix durant la dernière demi-heure, lors de la 34e journée.

<p>La joie de l'attaquant lensois Corentin Jean, après avoir égalisé (1-1) en fin de match contre le Paris Saint-Germain, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 23 avril 2022 au Parc des Princes</p>

Lionel Messi, d'une belle frappe à l'extérieur de la surface (68e), a déroulé le tapis rouge pour le nouveau roi, mais l'égalisation de Corentin Jean (88e) en fin de match a gâché la parade.

Détrôné par Lille la saison dernière, le PSG retrouve un statut plus conforme à ses énormes moyens financiers qui lui permettent d'écraser la concurrence nationale.

Dans le palmarès du foot français aussi, le club de la capitale va désormais siéger tout en haut, grâce à cette "Decima" qui lui permet de revenir à la hauteur de Saint-Etienne, et de doubler Marseille.

Mais il y aura peut-être un astérisque à ajouter, tant l'ambiance a été "bizarre" toute la soirée, comme l'a admis l'entraîneur Mauricio Pochettino, l'une des cibles de la contestation des ultras.

- Exploit de Messi -

Au coup de sifflet final, les joueurs parisiens ne sont pas allés saluer les ultras, dont une centaine a quitté leur tribune en cours de match pour aller célébrer devant le stade, avec pétards et fumigènes.

<p>La satisfaction de Marquinhos, Presnel Kimpembe, Kylian Mbappé et Neymar, après le 10e titre de champion de France du Paris Saint-Germain, acquis malgré son match nul (1-1) face à Lens, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 23 avril 2022 au Parc des Princes</p>

Leur attitude, "c'est quelque chose que je ne comprends pas. Il faut passer à autre chose", les a tancés Marco Verratti, au micro de Canal+.

Pour l'ambiance champion, il fallait donc être soit à l'extérieur du stade, soit dans le vestiaire parisien, où Presnel Kimpembe a ouvert le champagne. Drôle de communion...

Le club prévoit une célébration avec le public contre Metz lors de la dernière journée le 21 mai.

L'obsession du propriétaire qatarien du PSG pour la Ligue des champions a relégué au second plan la Ligue 1 au niveau des émotions. Ce n'est pas ce titre qui va effacer la déconvenue des 8es face au Real Madrid.

<p>Lionel Messi et Neymar, lors du match de la 34e journée de Ligue 1 contre Lens, le 23 avril 2022 au Parc des Princes</p>

Les joueurs n'ont pas réussi, non plus, à arracher des applaudissements d'un Parc des Princes silencieux, en raison de la grève des encouragements des ultras, pour le troisième match de suite.

Messi et Neymar n'ont pas été inspirés. Sergio Ramos, lui, a raté une belle balle pour ouvrir le score (67e). Le seul coup d'éclat du défenseur a été d'enchaîner une deuxième titularisation de suite, après celle à Angers (3-0) mercredi, pour la première fois de la saison.

<p>L'attaquant du PSG Kylian Mbappé tente sa chance malgré le retour du défenseur autrichien de Lens Kevin Danzo, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 23 avril 2022 au Parc des Princes</p>

Comme très souvent, le PSG a espéré une fulgurance de Mbappé pour masquer ses déficiences collectives, mais l'attaquant n'a pas été en réussite non plus (32e, 39e, 53e).

C'est à la suite d'une erreur adverse - le deuxième jaune de Kevin Danso qui a conduit à son expulsion (57) - que les Parisiens ont réussi à sauver une soirée mal engagée.

- Tout pour Mbappé -

<p>La joie de l'Argentin Lionel Messi, félicité par les Brésiliens Neymar et Marquinhos, après avoir ouvert le score pour le PSG face à Lens, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 23 avril 2022 au Parc des Princes</p>

L'exploit de Messi a permis au PSG de conserver l'essentiel face à des Artésiens qui ont mérité le point du nul, tant ils ont eu des occasions.

Grâce à ce sacre, le PSG jouera sans pression ses quatre derniers matches. L'enjeu sera ailleurs. Quand ce n'est pas la Ligue des champions, c'est le mercato qui anime la vie du club.

<p>Kylian Mbappé, à l'échauffement avant le match du PSG contre Lens, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 23 avril 2022 au Parc des Princes</p>

L'avant-match de Lens a ainsi été éclipsé par un nouvel épisode du feuilleton de l'avenir de Mbappé, dont le contrat expire en juin.

La superstar, dont la mère, Fayza Lamari, était au Qatar cette semaine, entretient le mystère autour de son futur, partagé entre le PSG, qui veut le retenir à tout prix, et le Real Madrid.

"Il y a des discussions à Doha, on se rencontre. Kylian est encore en réflexion", a déclaré le directeur sportif Leonardo, sur Canal+.

Les faits et gestes de "Kyky" vont encore rythmer la fin de saison, sans grand enjeu pour des Parisiens, qui ne battront pas leur record de points sur une saison (96), ni de buts marqués (108), sauf scénario improbable.

Parvenir à convaincre l'attaquant de rester serait certainement le plus beau trophée de la saison pour le club.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.