L1: Rennes s'accroche au podium, Strasbourg stoppé, Bordeaux coulé

Jean DECOTTE
<p>La joie des Rennais, après un but marqué contre le gardien lorientais Matthieu Dreyer, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 24 avril 2022 au Roazhon Park</p>

Requinqué, Rennes a torpillé Lorient (5-0) pour rester sur le podium de Ligue 1 dimanche et distancer Strasbourg, surpris par Lille (1-0). En bas de tableau, victoire échevelée de Nantes contre Bordeaux (5-3), qui s'enfonce dans la zone rouge, tout comme Metz.

- Rennes se relance et s'agrippe au podium -

Après deux défaites contre des adversaires directs, Rennes a enfin repris sa marche en avant aux dépens de Lorient, étrillé lors de la 34e journée par des Rennais pourtant réduits à dix à l'heure de jeu après l'exclusion de Nayef Aguerd.

<p>La joie de l'attaquant Martin Terrier (c), félicité par ses coéquipiers, après avoir marqué le 2e but rennais à domicile face à Lorient, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 24 avril 2022 au Roazhon Park</p>

Ce large succès permet au club rouge et noir de remonter à la troisième place (59 pts), dont l'avait provisoirement délogé Monaco, tombeur samedi de Saint-Etienne (4-1).

L'équipe de Bruno Genesio a enfin livré un match défensivement maîtrisé, tout en conservant sa verve offensive habituelle, concrétisée en première période par des buts de Benjamin Bourigeaud (17e) et Martin Terrier (19e), auteur de son 21e but de la saison en L1.

<p>L'attaquant Gaëtan Laborde marque le 5e but rennais à domicile face à Lorient, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 24 avril 2022 au Roazhon Park</p>

Puis Hamari Traoré de la tête (47e) et Flavien Tait d'une frappe puissante (79e) ont alourdi la marque, avant que Gaëtan Laborde ne mette fin à sa disette d'un but plein de sang-froid (90e+3) après huit matches sans marquer.

- Nice in extremis, Strasbourg surpris -

<p>La joie du milieu de terrain niçois Khephren Thuram (c), après avoir marqué dans le temps additionnel le but de la victoire, 1-0 face à Troyes, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 24 avril 2022 à l'Allianz Riviera</p>

Nice n'arrivait plus à gagner ? Le club azuréen a renoué avec le succès en domptant difficilement Troyes (1-0) sur un but de Képhren Thuram (90e+4), grimpant à la cinquième place.

Ce match terne n'a pas tout réglé mais il permet au moins aux Niçois (57 pts) de se replacer dans la course à l'Europe, en embuscade à deux longueurs de la 3e place et devant Strasbourg (56 pts), refroidi par un but de Zeki Celik (87e) à Lille.

<p>La joie du défenseur turc Zeki Celik, après avoir ouvert le score pour Lille face à Strasbourg, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 24 avril 2022 au Stade Pierre-Mauroy à Villeneuve-d'Ascq</p>

Le club nordiste (9es) garde l'espoir fou d'accrocher l'Europe alors que l'équipe alsacienne, qui était invaincue depuis trois mois, voit sa belle série s'interrompre. Les Strasbourgeois devront rebondir vendredi prochain face au Paris SG, peut-être démobilisé après la conquête ce week-end du titre de champion.

- Bordeaux et Metz s'enfoncent, Clermont s'arrache -

Scénario ébouriffant mais cruel pour les Girondins, avant-derniers de Ligue 1, qui ont gaspillé par deux fois leur avantage avant de s'incliner 5-3 à Nantes dans un match fou. Les joueurs de David Guion stagnent en position de relégable à quatre journées de la fin.

<p>L'attaquant malien de Nantes Kalifa Coulibaly, auteur d'un doublé contre Bordeaux, battu 5-3, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 24 avril 2022 au Stade de La Beaujoire</p>

Les Girondins ont pourtant mené 2-0, puis 3-2 au stade de la Beaujoire, mais les Nantais se sont imposés au forceps, avec notamment un doublé de Kalifa Coulibaly (47e, 72e). Jimmy Briand a raté le penalty de l'égalisation bordelaise à 4-4 (87e), avant qu'Osman Bukari ne scelle le score côté canari (89e).

Bordeaux (19e, 27 pts) accuse quatre points de retard sur le barragiste Saint-Etienne et six longueurs sur la dix-septième place...

<p>La joie du milieu de terrain algérien de Brest Youcef Belaili, après avoir ouvert le score contre Metz, lors de la 34e journée de Ligue 1, le 24 avril 2022 au Stade Saint-Symphorien à Longeville-lès-Metz</p>

De même, la situation semble très compromise pour Metz, qui n'a plus gagné depuis trois mois: la lanterne rouge (24 pts) a encore chuté à domicile, cette fois contre Brest (1-0), stagnant à sept longueurs des Stéphanois.

Les Messins ont encaissé un but de la recrue algérienne Youcef Belaïli (27e), son premier en L1, avant de finir à neuf après l'exclusion de Jemerson puis Alexandre Oukidja (80e).

Dans ce contexte, le point du nul arraché par Clermont (17e, 33 pts) contre Angers (2-2) a des airs d'excellente opération pour les Auvergnats.

Menés 2-0 à domicile après des buts de Mohamed-Ali Cho (37e), muet depuis octobre, et Ismaël Traoré (45e), les Clermontois ont eu un sursaut d'orgueil: Mohamed Bayo a relancé Clermont (73e) avant que Cho soit exclu à l'orée du dernier quart d'heure (75e), galvanisant les locaux.

Et c'est Lucas Da Cunha, d'une frappe rasante, qui a concrétisé la "clermontada" auvergnate (82e), leur permettant de grignoter un point précieux dans l'optique du maintien.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.