Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Afp
<p>Un prêtre bénit des fidèles orthodoxes et leurs paniers de Pâques, à Sloviansk le 23 avril 2022</p>

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- L'ONU appelle à une trêve immédiate à Marioupol -

L'ONU a appelé dimanche à une trêve "immédiate" à Marioupol, pour permettre l'évacuation de quelque 100.000 civils encore coincés dans ce port ukrainien presque entièrement contrôlé par l'armée russe, dans un communiqué de son coordinateur en Ukraine.

"Il faut une pause dans les combats tout de suite pour sauver des vies. Plus nous attendons, plus les vies seront menacées. Ils doivent être autorisés à évacuer maintenant, aujourd'hui. Demain ce sera trop tard", a indiqué Amin Awad.

Kiev avait indiqué plus tôt dimanche que les forces russes continuaient à bombarder cette ville sur la mer d'Azov et notamment l'aciérie Azovstal, ultime poche de résistance des combattants ukrainiens et refuge de centaines de civils.

- Antony Blinken à Kiev dimanche -

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken et le ministre américain de la Défense Llyod Austin sont attendus à Kiev dimanche, jour de la Pâque orthodoxe, pour discuter des livraisons d'armes à l'Ukraine, deux mois jour pour jour après le début de l'invasion russe.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky les voudrait "encore plus lourdes et puissantes" face à l'armée russe, a-t-il dit samedi lors d'une conférence de presse tenue dans une station de métro du centre-ville de Kiev.

- Six morts à Lougansk, huit à Odessa -

Les troupes russes, qui se sont retirées fin mars de la région de Kiev et du Nord de l'Ukraine, concentrent désormais plutôt leurs attaques dans l'Est et le Sud du pays.

Dans la région de Lougansk (Est), six civils ont ainsi trouvé la mort samedi, victimes de frappes russes près du village de Guirské.

Selon le président ukrainien, sept missiles ont aussi visé Odessa samedi, dont un "a touché un immeuble d'habitations" et "deux ont été abattus" par le système de défense antiaérienne ukrainienne. Au moins huit personnes ont été tuées.

- Guterres lundi à Ankara -

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres ira lundi en Turquie, un important médiateur dans le conflit en Ukraine, avant de se rendre à Moscou et à Kiev, a indiqué l'ONU dans un communiqué.

<p>Carte de la situation en Ukraine au 24 avril à 7h00 GMT</p>

Samedi, Volodymyr Zelensky a critiqué la décision de M. Guterres de se rendre d'abord à Moscou et ensuite seulement à Kiev, déclarant qu'il n'y avait "aucune justice et aucune logique dans cet ordre".

Ankara tente actuellement d'organiser un sommet à Istanbul entre MM. Zelensky et Poutine, bien que les responsables turcs admettent que les perspectives de tels pourparlers restent actuellement faibles.

- Aide militaire polonaise de 1,5 milliard d'euros -

La Pologne a fourni à l'Ukraine des armes d'une valeur de 1,6 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros) pour l'aider face à l'invasion russe, a déclaré samedi le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki à l'issue d'une rencontre à Cracovie (Sud) avec son homologue ukrainien Denys Chmygal.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Sur le même sujet