Naufrage au Japon: 9 victimes retrouvées dans un état incertain, 17 disparus

Hiroshi HIYAMA
<p>Photo diffusée le 24 avril 2022 par les garde-côtes japonais de secouristes recherchant des victimes après le naufrage d'un bateau touristique au large de la péninsule de Shiretoko, au Japon</p>

Neuf personnes dont l'état de santé reste incertain ont été retrouvées dimanche après le naufrage la veille d'un bateau touristique dans le nord du Japon où les eaux étaient froides et agitées, et 17 autres personnes étaient toujours portées disparues.

Sur ces neuf personnes, dont certaines ont été retrouvées en mer et d'autres sur le rivage, sept étaient dans un état "inconscient", selon un porte-parole des garde-côtes interrogé par l'AFP, ignorant l'état de santé des deux autres. Toutes ont été transportées vers des hôpitaux.

Les autorités japonaises ne parlent de décès qu'une fois la mort officiellement constatée par un médecin.

Malgré une météo qui s'annonçait mauvaise, le "Kazu I" avait pris la mer samedi matin pour longer un flanc de la péninsule de Shiretoko, une zone naturelle préservée au nord-est de la grande île septentrionale japonaise de Hokkaido.

L'équipage avait envoyé un appel de détresse à 13H13 locales (04H13 GMT), signalant que le bateau était en train de couler, avec sa partie avant inclinée à 30 degrés.

Les garde-côtes n'étaient arrivés sur les lieux qu'au bout de trois heures et d'intenses recherches se poursuivent depuis.

La police, les Forces japonaises d'autodéfense (SDF) et des pêcheurs locaux participent également aux opérations, à la fois maritimes et aériennes.

- Deux enfants étaient à bord -

Des images aériennes de la chaîne de télévision publique japonaise NHK montraient un hélicoptère et des bateaux patrouilleurs explorant le bord de la péninsule, ainsi que des secouristes à terre en train de scruter un rivage très accidenté, avec de hautes vagues s'abattant pleine d'écume contre de gros rochers.

<p>Photo diffusée le 24 avril 2022 par les garde-côtes japonais des opérations de recherche de victimes après le naufrage d'un bateau touristique au large de la péninsule de Shiretoko, au Japon</p>

D'autres images des garde-côtes montraient des secouristes en train d'inspecter des crevasses sur la côte et certains objets marqués de l'inscription "Kazu I" échoués sur le rivage.

Le bateau transportait deux membres d'équipage et 24 passagers, dont deux enfants.

Tous portaient des gilets de sauvetage. Mais les eaux de la région sont très froides actuellement, avec une température de deux, trois degrés en journée à peine, et la côte est encore glacée par endroits.

La mer était par ailleurs agitée au moment de l'accident: des bateaux de pêche dans les environs étaient rentrés au port avant samedi midi en raison de hautes vagues et d'un vent fort, selon une coopérative de pêche locale citée par l'agence de presse japonaise Kyodo.

"Il était prévu que les vagues deviennent de plus en plus hautes. Je n'aurais pas pris la mer dans ces conditions", avait confié samedi à Kyodo une personne du même secteur touristique local.

Le Kazu I avait déjà connu une avarie lors d'une excursion en juin dernier, en heurtant des bas-fonds à proximité de son port d'attache, selon les médias nippons.

Cet incident n'avait pas fait de blessé mais avait valu une enquête de police visant le capitaine du bateau pour négligence.

La péninsule de Shiretoko est une attraction touristique importante à Hokkaido. Le site naturel est classé depuis 2005 au patrimoine mondial de l'Unesco pour ses écosystèmes terrestres et marins remarquables.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.