Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Afp
<p>Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin lors d'une réunion avec ses homologues alliés sur la situation en Ukraine à la base américaine de Ramstein, le 26 avril 2022 en Allemagne</p>

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Les Etats-Unis réunissent leurs alliés -

Les Etats-Unis sont prêts à "remuer ciel et terre" pour faire gagner l'Ukraine contre la Russie, a affirmé mardi le chef du Pentagone, lors d'une réunion avec ses homologues alliés en Allemagne.

"L'Ukraine croit clairement qu'elle peut gagner et c'est aussi le cas de tout le monde ici", a déclaré le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin, à l'ouverture de cette réunion organisée par Washington sur la base aérienne américaine de Ramstein, afin d'accélérer les livraisons d'équipements militaires que l'Ukraine réclame pour repousser l'invasion russe lancée le 24 février.

- Guterres plaide pour un cessez-le-feu -

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a plaidé mardi, lors de son premier déplacement à Moscou depuis le début de l'offensive russe, pour un cessez-le-feu en Ukraine "dans les plus brefs délais".

Il a également appelé Kiev et Moscou à travailler ensemble, avec l'ONU, pour ouvrir des couloirs humanitaires. Et il s'est dit aussi "préoccupé par les rapports répétés faisant état de possibles crimes de guerre" en Ukraine, estimant qu'ils "nécessitent une enquête indépendante".

- Civils: Moscou "prêt à coopérer" avec l'ONU -

La Russie est "prête à coopérer" avec les Nations unies pour "soulager" les populations civiles en Ukraine, a assuré mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"Notre but principal est de protéger les populations civiles. Nous sommes prêts à coopérer avec nos collègues des Nations unies pour soulager les souffrances des populations civiles", a dit M. Lavrov lors d'une conférence de presse avec le secrétaire général de l'ONU à Moscou.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a discuté avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de la situation "humanitaire" en Ukraine, lors d'un entretien teléphonique, a indiqué le Kremlin.

- Radioactivité à Tchernobyl "anormale" -

<p>Des habitants réfugiés dans un abri pendant un bombardement, le 25 avril 2022 à Hulyaipole, au sud-est de Zaporijjia, dans l'est de l'Ukraine</p>

Le niveau de radioactivité à la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine est "anormal", a estimé mardi le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, en visite sur place.

"Le niveau de radioactivité est, je dirais, anormal", a déclaré M. Grossi à des journalistes sur le site, qui avait été occupé par l'armée russe entre le 24 février et fin mars. "Nous suivons tout cela de façon quotidienne", a-t-il ajouté.

De son côté, l'Union européenne a mis en garde mardi contre une nouvelle catastrophe nucléaire en Ukraine, 36 ans après l'explosion de Tchernobyl, en raison de l'offensive russe, et a demandé à Moscou de s'abstenir de toute action contre les installations du pays.

- Moldavie : explosions dans une région prorusse -

La présidente de la Moldavie a réuni mardi son conseil de sécurité nationale après une série d'explosions dans la région séparatiste prorusse de Transdniestrie qui fait craindre un débordement du conflit en Ukraine dans ce petit pays d'Europe orientale.

Les autorités de la région ont affirmé que des explosions s'étaient produites mardi dans une tour radio près de la frontière avec l'Ukraine. "Tôt le 26 avril, deux explosions ont été entendues dans le village de Maïak", a déclaré le ministère de l'Intérieur de cette "république" autoproclamée, non reconnue par la communauté internationale.

- Au moins 9 civils tués dans des bombardements -

<p>Carte de la situation en Ukraine au 26 avril à 7h00 GMT</p>

Au moins neuf civils ont péri mardi dans des bombardements de l'armée russe dans l'est et le sud de l'Ukraine, selon des bilans diffusés par les autorités locales.

- 5,3 millions de réfugiés -

Près de 5,3 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l'invasion par les troupes russes il y a deux mois, et l'ONU s'attend à ce qu'il y en ait 3 millions de plus d'ici la fin de l'année.

burs-jba-ao/cds/def

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Sur le même sujet