Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Afp
<p>Des soldats ukrainiens près de Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, le 30 avril 2022</p>

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Evacuation de civils d'Azovstal -

Des dizaines de civils ont été évacués dimanche de la ville de Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine, où ils étaient piégés dans le complexe sidérurgique d'Azovstal. L'ONU a confirmé que cette opération, commencée samedi et menée en coordination entre l'Ukraine, la Russie et la Croix-Rouge internationale, se poursuivait.

"L'évacuation de civils depuis Azovstal a commencé. Un premier groupe d'environ 100 personnes se dirige vers le territoire contrôlé (par l'Ukraine). Demain on va les accueillir à Zaporijjia", une ville située à l'ouest de Marioupol, a écrit sur Twitter le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Le ministère de la Défense russe a quant à lui affirmé que "80 civils détenus par des nationalistes ukrainiens" avaient été secourus du territoire de l'usine d'Azovstal et évacués vers le village de Bezimennoïé dans la République populaire de Donetsk, "où ils ont reçu un logement, de la nourriture et l'assistance médicale nécessaire".

- Visite surprise à Kiev de Nancy Pelosi -

La présidente de la Chambre des représentants, l'Américaine Nancy Pelosi, a rencontré le président ukrainien Volodymyr Zelensky au cours d'une visite surprise à Kiev, qui a eu lieu samedi mais n'a été annoncée que dimanche.

"Notre délégation s'est rendue à Kiev pour envoyer un message sans équivoque et retentissant au monde entier: les Etats-Unis sont aux côtés de l'Ukraine", selon un communiqué publié à l'issue de la visite par la délégation américaine, qui s'est rendue ensuite en Pologne.

- Espace aérien violé: les ambassadeurs russes convoqués -

Les ambassadeurs de Russie en Suède et au Danemark vont être convoqués après la violation vendredi de l'espace aérien de ces deux pays par un avion de reconnaissance russe, ont indiqué dimanche les diplomaties scandinaves.

L'incident s'est produit vendredi soir lorsqu'un avion de reconnaissance russe s'est introduit dans l'espace aérien danois à l'est de Bornholm, une île danoise de la mer Baltique, avant de pénétrer dans l'espace aérien suédois.

- Pétrole russe: l'UE finalise un embargo progressif -

L'Union européenne finalise un arrêt progressif de ses achats de pétrole et de produits pétroliers à la Russie pour sanctionner la guerre en Ukraine et va annoncer cette semaine un calendrier et de nouvelles mesures, ont confié dimanche plusieurs sources européennes.

"Il y a une volonté politique de cesser les achats de pétrole à la Russie et nous aurons la semaine prochaine des mesures et une décision sur un retrait progressif", a affirmé un responsable européen impliqué dans les discussions.

La Commission européenne doit mettre sur la table une proposition d'embargo "avec une période de transition jusqu'à la fin de l'année", a également indiqué un diplomate européen.

- "Sabotage" en territoire russe -

Après une série d'explosions touchant des infrastructures en Russie, attribuées à des incursions des militaires ukrainiens au-delà de la frontière, le gouverneur de la région russe de Belgorod a fait état d'un incendie samedi dans des installations militaires.

Dans la journée, le gouverneur d'une autre région frontalière, celle de Koursk, avait attribué à un "sabotage" l'effondrement d'un pont de chemin de fer.

- Le pape demande des couloirs humanitaires -

Le pape François a renouvelé dimanche son appel à l'ouverture de couloirs humanitaires pour évacuer les civils de Marioupol, "bombardée et détruite de manière barbare".

"Mes pensées vont à la ville ukrainienne de Marioupol, ville de Marie, bombardée et détruite de manière barbare. Je renouvelle ma demande d'ouverture de couloirs humanitaires sécurisés", a déclaré le pape lors de la prière de l'Angélus sur la place Saint-Pierre au Vatican.

<p>Un soldat ukrainien près de Kharkiv, le 30 avril 2022</p>

- Moscou évoque la saisie d'avoirs de pays jugés hostiles -

Les autorités russes ont laissé entendre dimanche que les avoirs russes de certains pays jugés hostiles pourraient être saisis, en réponse à la proposition de l'administration américaine de liquider les avoirs saisis auprès d'oligarques russes et d'en transférer le produit à l'Ukraine.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Sur le même sujet