Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Afp
<p>Des soldats ukrainiens près de Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, le 30 avril 2022</p>

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Visite surprise à Kiev de Nancy Pelosi -

La présidente de la Chambre des représentants, l'Américaine Nancy Pelosi, a rencontré le président ukrainien Volodymyr Zelensky au cours d'une visite surprise à Kiev, qui a eu lieu samedi mais n'a été annoncée que dimanche.

"Notre délégation s'est rendue à Kiev pour envoyer un message sans équivoque et retentissant au monde entier: les Etats-Unis sont aux côtés de l'Ukraine", selon un communiqué publié à l'issue de la visite par la délégation américaine, qui s'est rendue ensuite en Pologne.

- Marioupol: des civils extraits d'Azovstal-

Dans la ville portuaire de Marioupol, un premier groupe de civils a été extrait dans la nuit de samedi à dimanche de l'aciérie Azovstal, dernière poche de la résistance ukrainienne dans cette cité, à l'issue d'intenses négociations.

Le bataillon ukrainien Azov, qui défend cette zone industrielle, a évoqué "vingt civils, des femmes et des enfants". "Ils ont été transférés vers un endroit convenu et nous espérons qu'ils seront évacués vers Zaporijjia, sur le territoire contrôlé par l'Ukraine", a déclaré Sviatoslav Palamar, commandant adjoint de l'unité, dans une vidéo sur Telegram.

Le ministère de la Défense russe a déclaré dimanche que près de cinquante civils avaient été évacués samedi du territoire de l'usine Azovstal à Marioupol, port du sud-est de l'Ukraine assiégé par les Russes.

"Le 30 avril, après l'instauration d'un cessez-le-feu et l'ouverture d'un couloir humanitaire, deux groupes de civils ont quitté les bâtiments d'habitation adjacents au territoire de l'usine métallurgique d'Azovstal", a déclaré le ministère.

"Dans l'après-midi, 25 riverains sont sortis. En début de soirée, un deuxième groupe de 21 personnes est parti, qui a été emmené à Bezimennoïé", une ville située à l'est de Marioupol, à mi-chemin entre cette ville portuaire et la frontière russe.

Il était impossible de déterminer dans l'immédiat si il s'agissait du même groupe de civils.

- Le pape demande des couloirs humanitaires -

Le pape François a renouvelé dimanche son appel à l'ouverture de couloirs humanitaires pour évacuer les civils de la ville ukrainienne de Marioupol, "bombardée et détruite de manière barbare".

"Mes pensées vont à la ville ukrainienne de Marioupol, ville de Marie, bombardée et détruite de manière barbare. Je renouvelle ma demande d'ouverture de couloirs humanitaires sécurisés", a déclaré le pape lors de la prière de l'Angélus sur la place Saint-Pierre au Vatican.

- La Russie utilise une "usine de trolls" selon Londres -

<p>Un soldat ukrainien près de Kharkiv, le 30 avril 2022</p>

Des trolls pro-russes mènent une guerre de l'information depuis une ancienne usine de Saint-Pétersbourg, d'où ils ciblent des dirigeants occidentaux et relaient la propagande du Kremlin concernant la guerre en Ukraine, a rapporté dimanche le gouvernement britannique qui a commandé une étude sur le sujet.

Le rapport, dont les auteurs n'ont pas été identifiés pour des raisons de sécurité, "montre comment le Kremlin utilise une usine de trolls pour relayer des mensonges sur les réseaux sociaux et dans les commentaires de sites à large audience", a indiqué le ministère britannique des Affaires étrangères.

- Moscou évoque la saisie d'avoirs de pays jugés hostiles -

Les autorités russes ont laissé entendre dimanche que les avoirs russes de certains pays jugés hostiles pourraient être saisis, en réponse à la proposition de l'administration américaine de liquider les avoirs saisis auprès d'oligarques russes et d'en transférer le produit à l'Ukraine.

- Le Danemark convoque l'ambassadeur russe -

Copenhague a dénoncé la violation de l'espace aérien danois par un avion de reconnaissance russe et convoqué l'ambassadeur de Russie au sujet de cet incident, a indiqué dimanche le chef de la diplomatie danoise.

L'incident s'est produit vendredi soir lorsqu'un avion de reconnaissance russe s'est introduit dans l'espace aérien danois à l'est de Bornholm (île danoise de la Baltique) avant de pénétrer dans l'espace aérien suédois, cette dernière partie de l'épisode ayant été rendue public par la défense suédoise samedi.

- Otan: pas de décision "à la légère" pour Stockholm -

La Suède non-alignée, où le débat sur une éventuelle candidature à l'Otan s'intensifie à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, ne doit pas prendre de décision concernant l'Alliance atlantique "à la légère", a affirmé dimanche sa Première ministre Magdalena Andersson.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Sur le même sujet