Quatre Jours de Dunkerque: de Kleijn vainqueur de la 1re étape au milieu du chaos

Afp
<p>La joie du Néerlandais Arvid de Kleijn, vainqueur de la 1ère étape des Quatre Jours de Dunkerque, le 3 mai 2022 à Aniche, après le déclassement de l’Australien Sam Welsford pour sprint dangereux</p>

Devancé par l'Australien Sam Welsford (Team DSM), déclassé une dizaine de minutes après l'arrivée pour sprint dangereux, le Néerlandais Arvid de Kleijn (Human Powered Health) a finalement été désigné vainqueur mardi de la première étape des Quatre Jours de Dunkerque dans les rues d'Aniche (Nord).

Premier leader du classement général, de Kleijn, qui n'avait pas encore remporté de course cette saison, n'était pas le plus rapide mais il a su éviter une grosse chute dans les derniers mètres.

<p>Devancé par l’Australien Sam Welsford (c), déclassé une dizaine de minutes après l’arrivée pour sprint dangereux, le Néerlandais Arvid de Kleijn (2e g) a finalement été désigné vainqueur, le 3 mai 2022, de la 1ère étape des Quatre Jours de Dunkerque à Aniche</p>

Au coude à coude avec le Belge Arnaud De Lie (Lotto Soudal) et le Britannique Daniel McLay (Arkéa Samsic) dans les derniers mètres et sur le point d'être dépassé, Welsford a fait un léger écart qui a envoyé ses deux rivaux au sol à près de 70 km/h.

De Lie, grand favori des étapes de plat et candidat à la victoire finale, a tout de même terminé à la sixième place, sur le dos, mais a subi "une commotion cérébrale" a annoncé son équipe Lotto Soudal, dans un tweet publié en début de soirée. Il ne souffre "d'aucune fracture", ajoute cependant la formation, mais "ne prendra pas le départ de la deuxième étape mercredi par précaution".

Le coureur a lui-même donné des nouvelles rassurantes dans un autre tweet de son équipe. "Je suis allé très vite et j'étais sûr de remporter la victoire aujourd'hui, mais je n'ai pas eu la possibilité d'éviter la chute. Pour le moment, je me sens plutôt bien et je suis surtout déçu de ne pas avoir remporté la victoire. L'équipe a travaillé dur pour moi toute la journée et je voulais la récompenser..."

Avant ce final chaotique, la journée avait été animée par plusieurs échappées. La dernière, composée des Belges Gijs van Hoecke (AG2R Citroën), Lionel Taminiaux (Alpecin-Fenix) et Alex Colman (Sport Vlaanderen), a été rattrapée par le peloton à 3 km de la ligne.

Mercredi, la deuxième étape, elle aussi sans relief majeur, reliera Béthune (Pas-de-Calais) à Maubeuge (Nord) sur 181,5 km.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.