Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine

Afp
<p>Deux militaires ukrainiens collectent des affaires dans la chambre du fils d'un soldat endommagée par un missile à Kramatorsk dans l'est de l'Ukraine le 5 mai 2022</p>

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

- Trêve à Azovstal -

Des couloirs humanitaires "fonctionnent" au site de l'usine métallurgique Azovstal, dernière poche de résistance à l'offensive russe dans le port stratégique ukrainien de Marioupol, a affirmé jeudi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"Les couloirs y fonctionnent aujourd'hui", a déclaré M. Peskov, démentant les déclarations de Kiev selon lesquelles des combats entre forces russes et ukrainiennes étaient en cours pour le contrôle de cette aciérie.

Ailleurs dans le pays, les combats continuaient, notamment dans l'Est où Moscou poursuit son offensive. Selon le gouverneur de la région de Donetsk, 25 civils ont été blessés dans une frappe ayant touché dans la nuit un quartier résidentiel à Kramatorsk.

- Le soutien occidental freine l'offensive russe (Kremlin)-

<p>Un homme passe près d'un bâtiment endommagé par une attaque de missile à Lviv en Ukraine le 4 mai 2022</p>

L'aide militaire et en matière de renseignements des Occidentaux à l'Ukraine empêche la Russie d'achever rapidement son offensive chez son voisin, a indiqué jeudi le Kremlin, assurant néanmoins que tous ses objectifs seront remplis.

"Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Otan dans son ensemble partagent en permanence des données du renseignement avec les forces armées ukrainiennes. Conjuguées aux approvisionnements en armes (...), ces actions ne permettent pas d'achever rapidement l'opération", a dit le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, en réagissant à une publication parue mercredi dans le New York Times.

Selon ce journal, citant des sources anonymes au sein des services américains, les renseignements fournis par les Etats-Unis à l'armée ukrainienne ont permis de cibler plusieurs généraux russes près du front.

Le Conseil de sécurité nationale américain (NSC) a qualifié d'"irresponsable" l'affirmation selon laquelle les États-Unis aidaient l'Ukraine à tuer des généraux russes.

- Campagne pour lever des fonds -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé jeudi le lancement d'une plate-forme de financement participatif en ligne, United24, conçue pour aider Kiev à gagner la guerre contre la Russie et reconstruire les infrastructures du pays.

- Russie: expulsion de diplomates danois -

La Russie a annoncé jeudi l'expulsion de sept diplomates danois en représailles à une mesure similaire prise par Copenhague qui avait expulsé 15 diplomates russes du Danemark début avril, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

- Sanctions de l'UE -

Le président du Conseil européen Charles Michel s'est prononcé jeudi pour une confiscation des avoirs russes gelés dans l'UE dans le cadre des sanctions afin de les rendre "disponibles" pour la reconstruction de l'Ukraine.

Il a également estimé qu'une conférence de donateurs pour la reconstruction de l'Ukraine à laquelle il participe à Varsovie devrait constituer le point de départ "d'une sorte de plan Marshall européen" pour ce pays envahi par la Russie.

- Plus de 300 personnes évacuées mercredi de Marioupol -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé dans son message vidéo quotidien que 344 personnes avaient été évacuées mercredi de Marioupol et de ses environs vers Zaprorijjia, ville sous contrôle ukrainien située à quelque 230 km de là.

<p>Carte localisant les avancées des forces militaires russes dans Marioupol au 2 mai à 19h GMT</p>

"Il y a encore des civils. Des femmes, des enfants", a-t-il affirmé.

- Simulation de tirs de missiles à capacité nucléaire -

Moscou a annoncé mercredi soir que son armée avait simulé des tirs de missiles à capacité nucléaire dans l'enclave russe de Kaliningrad située entre la Pologne et la Lituanie, deux pays membres de l'UE. Plus de 100 militaires ont participé à ces exercices.

Les unités de combat se sont également exercées à des "opérations dans des conditions de radiation et de contamination chimique", a indiqué le ministère russe de la Défense.

- Des oeuvres d'art de retour en Russie -

Les oeuvres de la collection Morozov appartenant à des musées russes sont de retour en Russie après une exposition exceptionnelle à Paris, ont annoncé jeudi les autorités russes, ces créations étant épargnées par les sanctions liées à l'Ukraine.

L'offensive en Ukraine et la vague de sanctions s'abattant sur la Russie avaient nourri la crainte que le retour des oeuvres puisse être perturbé, notamment du fait des restrictions imposées dans le secteur de la logistique et des transports.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Sur le même sujet