L1: Marseille de nouveau 2e mais à bout de souffle

Afp
<p>Les Marseillais Luis Henrique (g) et Matteo Guendouzi vainqueurs à Lorient le 8 mai 2022</p>

Marseille a récupéré la 2e place du championnat dimanche en s'imposant 3-0 face à de pâles Lorientais lors de la 36e journée de L1, mais a encore perdu des forces avant ses deux chocs finaux à Rennes et face à Strasbourg.

Alors que la saison de son maître à jouer Dimitri Payet est terminée et qu'Amine Harit et Arkadiusz Milik étaient indisponibles, Cédric Bakambu, Bamba Dieng, Gerson et Duje Caleta-Car sont sortis sur blessure à leur tour.

Difficile dans ces conditions de savoir qui Jorge Sampaoli pourra aligner pour les deux derniers matches de la saison, capitaux dans la course à la Ligue des Champions, d'autant que William Saliba, averti dimanche, sera suspendu pour la dernière journée.

<p>Le Marseillais Valentin Rongier (g) à la lutte avec le Lorientais Terem Moffi, le 8 mai 2022 à Lorient</p>

"C'est la fin de saison, il y a beaucoup de fatigue, beaucoup d'usure. Ca se ressent chez les joueurs. On a peut-être un effectif un peu court dans ces conditions", a reconnu l'entraîneur.

Au moins, les Marseillais se sont remonté le moral. Sèchement battus par Lyon (3-0) la semaine dernière, éliminés aux portes de la finale de Ligue Europa Conférence jeudi, par le Feyenoord Rotterdam, dépassés par Monaco sur le podium de L1 vendredi, ils en avaient besoin.

Les Merlus, laminés par Rennes (5-0) il y a deux semaines et désormais retombés à la 17e place, à portée de main des barragistes stéphanois, faisaient figure de victime idéale.

Empruntée et muette les deux derniers matches, l'attaque marseillaise a un peu tardé à trouver la faille, avant de dérouler sans trop forcer avec Dieng, Matteo Guendouzi et Gerson.

A cause des absences, Sampaoli avait bricolé une première ligne avec Gerson et Cengiz Ünder sur les ailes et Cédric Bakambu en pointe, en confiant les cages à Steve Mandanda, visiblement de nouveau titulaire en L1.

- Timides Lorientais -

Mais Bakambu est sorti au bout d'un quart d'heure, remplacé par Dieng, lui aussi sorti sur blessure en même temps que Gerson à 20 minutes de la fin du match. Embouteillage à prévoir à l'infirmerie cette semaine...

<p>Le Marseillais Gerson vient de marquer sur le terrain de Lorient, le 8 mai 2022</p>

Face à des Merlus repliés en défense et brouillons dans leurs contre-attaques, les Marseillais se sont rapidement installé dans le camp lorientais, augmentant peu à peu la pression.

Le gardien Matthieu Dreyer a un temps retardé l'échéance, avec des parades sur des têtes de Gerson (22e) et Dieng (26e).

Mais sur un pressing lancé par Guendouzi, Ünder a chipé la balle à Jérémy Morel et centré au deuxième poteau où Dieng, nettement moins maladroit que contre Feyenoord, a ouvert la marque d'une volée en hauteur (1-0, 37e).

Si Julien Laporte, oublié dans la surface sur un corner, a cru pouvoir égaliser d'une tête finalement trop décroisée juste avant la mi-temps, les hommes de Sampaoli ont pris le large dès le retour des vestiaires sur une frappe de Guendouzi, qui avait fait ses débuts professionnels à Lorient (2-0, 47e).

<p>Le Lorientais Laurent Abergel (d) devance le Marseillais William Saliba, le 8 mai 2022 à Lorient</p>

Et Gerson, souvent décisif ces dernières semaines, a enfoncé le clou sur une passe millimétrée de Dieng, lancé dans la profondeur par Valentin Rongier (3-0, 67e).

Pour les Lorientais, vraiment timides dimanche malgré un stade plein et enthousiaste, l'heure de vérité sera plutôt samedi prochain, avec un déplacement chez des Bordelais quasiment coulés.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.