La Première dame américaine Jill Biden s'est rendue en Ukraine

Afp
<p>La Première dame des Etats-Unis Jill Biden offre des fleurs à son homologue ukrainienne Olena Zelenska devant une école ukrainienne à Uzhhorod proche de la frontière slovaque, le 8 mai 2022</p>

La Première dame des Etats-Unis Jill Biden s'est rendue en Ukraine dimanche à l'occasion d'une brève visite surprise, a annoncé son porte-parole, et a rencontré son homologue ukrainienne Olena Zelenska dans une école proche de la frontière slovaque.

"Je voulais venir pour la Fête des mères. Je pensais qu'il était important de montrer au peuple ukrainien que cette guerre doit s'arrêter", a-t-elle déclaré devant des journalistes, affirmant que "le peuple américain se tient aux côtés du peuple ukrainien".

Jill Biden se trouvait en Slovaquie cette semaine, notamment pour rencontrer des familles de réfugiés ukrainiens et son incursion en Ukraine avait été gardée secrète jusqu'au dernier moment.

<p>La Première dame des Etats-Unis Jill Biden rencontre son homologue ukrainienne Olena Zelenska dans une école ukrainienne à Uzhhorod proche de la frontière slovaque, le 8 mai 2022</p>

Jill Biden et Olena Zelenska se sont serrées dans les bras et la Première dame des Etats-Unis a offert un bouquet de fleurs à l'épouse du président ukrainien.

C'est la première fois que Mme Zelenska apparaît en public depuis le début du conflit le 24 février, a indiqué un responsable américain. Selon la même source, les deux dames ont échangé des courriers au cours des dernières semaines.

"Je voulais venir à la Fête des mères", a dit Mme Biden aux journalistes qui ont assisté au début de la rencontre dans une petite salle de classe d'une école convertie en centre d'accueil pour réfugiés.

<p>La Première dame des Etats-Unis Jill Biden rencontre son homologue ukrainienne Olena Zelenska dans une école ukrainienne à Uzhhorod proche de la frontière slovaque, le 8 mai 2022</p>

"J'ai pensé qu'il était important de montrer au peuple ukrainien que cette guerre doit s'arrêter, que cette guerre était brutale et que le peuple des États-Unis est aux côtés du peuple ukrainien", a-t-elle poursuivi.

Mme Zelenska a répondu en ukrainien, ses propos étant traduits par un interprète.

"Tout d'abord, je voudrais vous remercier pour un acte très courageux", a-t-elle dit.

"Parce que nous comprenons ce qu'il faut pour que la Première Dame des États-Unis vienne ici pendant une guerre où les opérations militaires ont lieu tous les jours, où les sirènes d'alerte aérienne résonnent tous les jours, même aujourd'hui", a ajouté Olena Zelenska.

"Nous ressentons tous votre soutien et nous ressentons tous le leadership du président américain, mais nous tenons à souligner que la Fête des mères est une journée très symbolique pour nous car nous ressentons également votre amour et votre soutien lors d'une journée aussi importante", a-t-elle ajouté.

Une rencontre à huis clos des deux femmes a duré environ une heure, avant qu'elles rencontrent des enfants réfugiés travaillant sur des découpages en papier, accompagnés de leurs mères.

Mme Biden est ensuite repartie vers la frontière slovaque.

Plus de 400.000 Ukrainiens sont entrés en Slovaquie depuis le début de la guerre, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. La plupart sont partis vers d'autres pays, avec environ 74.000 restent en Slovaquie.

Comme la veille en Roumanie, la Première dame des Etats-Unis a assuré les réfugiés rencontrés du soutien de son pays et a constaté que la plupart d'entre eux souhaitaient rentrer chez eux le plus tôt possible.

Lundi, au dernier jour de sa tournée, Mme Biden doit rencontrer des hauts responsables slovaques.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.