Explosion d'un hôtel à Cuba: le bilan grimpe à 31 morts

Afp
<p>Des équipes de sauveteurs recherchent les corps de victimes dans les décombres de l'hôtel Saratoga détruit par une explosion, le 8 mai 2022 à La Havane, à Cuba</p>

Le bilan de l'explosion accidentelle qui a soufflé l'hôtel Saratoga de La Havane a été porté dimanche à 31 morts, a indiqué le ministère de la Santé publique.

Un précédent bilan faisait état de 30 morts.

Vingt-quatre personnes étaient hospitalisées, selon la même source.

Les pompiers et les sauveteurs travaillaient depuis tôt dimanche matin à la recherche de corps sous les décombres de l'immeuble situé dans la vieille ville de La Havane.

Parmi les morts, 16 sont des hommes et 14 des femmes, dont quatre mineurs, une femme enceinte et une touriste espagnole de 29 ans dont le mari a également été blessé dans l'explosion qui a partiellement détruit l'hôtel de luxe, qui était en cours de rénovation.

Parmi les 24 personnes hospitalisées, sept sont déclarées dans un état critique, six dans un état grave et 11 moins sévèrement atteintes.

L'hôtel emblématique avait été fermé pendant deux ans en raison de la pandémie et s'apprêtait à rouvrir au public le 10 mai.

Selon le ministère du Tourisme samedi, 51 travailleurs se trouvaient à l'intérieur lorsque l'explosion s'est produite, apparemment causée par une fuite de gaz alors que l'hôtel était approvisionné par un camion-citerne. Les quatre premiers étages de l'hôtel 5 étoiles ont été détruits.

<p>Des équipes de secours dans les décombres de l'hôtel Saratoga détruit par une explosion, le 8mai 2022 à La Havane, à Cuba</p>

Le Saratoga est connu pour avoir accueilli plusieurs célébrités ces dernières années, dont Mick Jagger, Beyoncé et Madonna.

Construit en 1880 pour abriter des magasins, le bâtiment a été transformé en hôtel en 1933 et est devenu un établissement de luxe en 2005.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.