Le pape reporte sa visite au Liban pour des raisons de santé (ministre)

Afp
<p>Le pape François arrive en chaise roulante à une audience au Vatican le 5 mai 2022</p>

Le pape François a reporté sa visite au Liban, initialement prévue en juin, pour des raisons de santé, a annoncé lundi le ministre libanais du Tourisme Walid Nassar.

"Le Liban a reçu une lettre du Vatican l'informant officiellement de la décision de reporter la visite du pape prévue au Liban", a déclaré M. Nassar dans un communiqué diffusé par l'Agence nationale d'information (ANI).

Les "visites à l'étranger (...) ont été reportées pour des raisons de santé", a-t-il précisé.

La présidence libanaise a annoncé en avril avoir été informée d'une visite du pape en juin au Liban, mais le Vatican n'avait pas confirmé ce déplacement.

Agé de 85 ans, le pape, qui souffre de douleurs au genou, a été vu pour la première fois en fauteuil roulant lors d'un événement public la semaine dernière.

Le souverain pontife souffre aussi de douleurs à la hanche qui le font boiter et a subi en juillet 2021 une délicate opération au colon, à l'issue de laquelle il avait aussi dû utiliser un fauteuil roulant.

La visite du pape au Liban aurait été la troisième d'un souverain pontife en fonction depuis la fin de la guerre civile en 1990.

Le Liban, qui abrite l'une des plus grandes communautés chrétiennes du Moyen-Orient, est englué dans une crise économique et sociale sans précédent depuis 2019, avec plus de 80 % de la population vivant désormais sous le seuil de pauvreté de l'ONU.

François a multiplié ces derniers mois les messages de soutien au Liban et a manifesté son intention de s'y rendre à plusieurs reprises.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.