La NRA, lobby des armes affaibli mais à l'influence toujours redoutable

Afp
<p>Un t-shirt de la NRA exposé lors du rassemblement annuel du lobby des armes à feu, à Houston au Texas, le 5 mai 2013</p>

La National Rifle Association, dont la convention annuelle a débuté vendredi à Houston, est le premier lobby des armes aux Etats-Unis, accusé de bloquer toute avancée législative majeure qui limiterait l'accès des Américains aux armes à feu. Affaibli par des affaires récentes, vivement critiqué par les démocrates à chaque tuerie comme celle d'Uvalde mardi, il conserve néanmoins une redoutable influence sur les élus.

- Origine -

Deux anciens combattants de la guerre de Sécession créent la National Rifle Association en 1871, consternés par le manque d'adresse au tir de leurs soldats. L'objectif principal de ce club est alors "de promouvoir et encourager le tir au fusil sur une base scientifique".

Le véritable tournant politique de la NRA intervient en 1975: "Reconnaissant le besoin critique d'une défense politique du deuxième amendement, la NRA a créé l'institut pour l'action législative", indique le site de l'organisation.

La NRA se transforme alors en machine politique de lobbying pour défendre le deuxième amendement qui permet de détenir des armes à feu aux Etats-Unis. Un droit constitutionnel remontant à 1791 et qui laisse beaucoup de place à l'interprétation.

- Membres et moyens d'action -

La NRA revendique plus de cinq millions de membres, sans en donner la liste, et a de multiples activités: en plus du lobbying, elle propose des cours de formation, regroupe les chasseurs, publie des magazines, recueille des fonds, diffuse ses propres programmes de télévision et a même ouvert un musée dans son quartier général en Virginie.

L'organisation attribue également des notes aux candidats et aux parlementaires, de A (la meilleure note) jusqu'à F, en fonction de leurs prises de position sur les armes.

L'organisation vieille de 150 ans a dépensé environ 250 millions de dollars en 2020 et, malgré des revers essuyés ces dernières années, conserve une influence prédominante auprès des élus, notamment au Congrès américain.

De 2000 à 2012, la NRA et les fabricants d'armes individuelles, ont versé 80 millions de dollars pour peser sur les élections au Sénat, à la Chambre des représentants et à la Maison Blanche.

Par exemple, à la présidentielle 2016, la NRA a dépensé 20 millions de dollars pour une campagne de publicité négative envers la candidate démocrate Hillary Clinton et 10 millions en faveur de son rival républicain, Donald Trump.

- L'alliée des fabricants -

La NRA joue un rôle crucial auprès des fabricants d'armes à feu. Cette industrie a produit 139 millions d'armes en deux décennies depuis 2000, dont 11,3 millions en la seule année 2020, selon des données officielles qui ne comptabilisent pas les armes en kit et non traçables.

En même temps les armes à feu font chaque année des dizaines de millions de morts aux Etats-Unis. En 2020 par exemple, le pays a compté 19.350 homicides par balle et 24.245 décès par suicide avec une arme à feu.

- Une organisation en déclin ? -

Ces trois dernières années ont été mouvementées pour la NRA, notamment sur le plan judiciaire.

L'organisation a été notamment fragilisée par une féroce lutte de pouvoir à la tête de l'organisation, qui a opposé Wayne LaPierre à l'ancien officier controversé Oliver North.

Selon la chaîne CBS, le chiffre d'affaires de la NRA a décliné de 23% de 2016 à 2020. Selon d'autres sources, le nombre d'adhérents est en chute et M. LaPierre a même admis un nombre "inférieur à 4,9 millions" dans une déposition judiciaire.

Le puissant patron a par ailleurs été visé par un grand déballage embarrassant, à coups de documents internes qui ont fuité, se voyant reprocher des dépenses somptuaires et étant suspecté d'abus de biens sociaux.

Le lobby des armes a surtout été la cible de poursuites pour fraudes financières, à la suite d'une plainte déposée en juin 2020. L'enquête, qui se poursuit, est dirigée par la procureure de l'Etat de New York, Letitia James, qui n'a toutefois pas obtenu la dissolution de l'organisation comme elle le souhaitait.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.