Ligue des nations: le Portugal arrache le nul contre l'Espagne

Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA
<p>Les Portugais se congratulent après l'égalisation de Ricardo Horta face à l'Espagne en Ligue des nations, le 2 juin 2022 à Séville</p>

Le Portugal a arraché le nul 1-1 face à l'Espagne, finaliste de la dernière édition, jeudi à Séville pour la première journée de la Ligue des nations 2022-2023, dans un match où Cristiano Ronaldo, entré à l'heure de jeu, s'est montré très discret.

Ce duel ibérique assez accroché n'a pas trouvé vainqueur: à la 25e minute, après un contre éclair mené par le jeune barcelonais Gavi, Carlos Soler a servi Alvaro Morata à la limite du hors-jeu dans la surface pour le 26e but de l'attaquant de la Juventus sous le maillot de la Roja... mais l'attaquant de Braga Ricardo Horta a répliqué à la 82e, esseulé dans la surface, à la reprise d'un centre de Joao Cancelo.

L'attaquant superstar portugais Cristiano Ronaldo, préservé en première période et entré à la 62e à la place d'Otavio, a passé une demi-heure à protester et s'est montré très discret dans le jeu de la Seleçao.

Sans ses fulgurances, les Portugais ont toutefois réussi à accrocher un nul précieux au stade Benito-Villamarin, rempli seulement aux trois quarts jeudi soir (41.236 spectateurs sur 60.000).

L'Espagne, finaliste de la dernière édition contre la France en octobre (2-1), a mieux démarré, avec une première grosse frappe de Gavi dès la 3e minute, détournée par le vétéran Pepe.

Le jeune milieu offensif du FC Barcelone, 17 ans seulement, s'est montré très actif dans l'entrejeu : il est notamment à la base de la transition qui a débouché sur le premier but de la rencontre, signé Alvaro Morata.

- L'occasion manquée d'Alba -

<p>L'Espagnol Jordi Alba face au Portugal en Ligue des nations, le 2 juin 2022 à Séville</p>

Mais le Portugal, engourdi au début, s'est réveillé dans le courant de la partie : à la 18e minute, Rafael Leao, grand et jeune attaquant de l'AC Milan (22 ans, 1,88 m) courtisé par le Real Madrid, a tenté sa chance dans la surface après une belle percée de Raphael Guerreiro, mais sa frappe est passée à côté du cadre.

Le Portugal a largement dominé la deuxième période, mais n'a trouvé la faille qu'à la toute fin de la rencontre, sur une action similaire à celle du but de l'Espagne.

"C'est un sentiment de fierté, je suis ici par mérite, mais je voulais prouver que je pouvais aider l'équipe, et tout s'est bien passé pour moi aujourd'hui (jeudi, NDLR)", a réagi au coup de sifflet final Horta, entré à la 72e à la place de Rapahel Leao et buteur surprise dix minutes plus tard.

Et après l'égalisation portugaise, Jordi Alba a eu le ballon du 2-1 au bout de la tête, mais sa reprise, face à la cage vide, n'a pas accroché le cadre.

Pour les deux équipes, ce match a donné le ton pour le reste de la Ligue des nations et a lancé les deux formations sur la route du Mondial-2022 au Qatar (21 novembre - 19 décembre).

"Il faut aller de l'avant. Il n'y a pas d'équipe faible dans ce groupe. Tous les matches seront difficiles, il y a des équipes qui ont une très bonne organisation tactique, qui défendent très bien, contre qui ce sera compliqué de gagner", a assuré Alvaro Morata sur TV1 après le match.

Au terme de cette première journée, c'est donc la République tchèque, vainqueure de la Suisse 2-1 jeudi soir, qui prend les rênes du très relevé groupe B.

Dimanche, l'Espagne (20h45) se rend justement à Prague pour affronter les Tchèques dans le cadre de la 2e journée, tandis que le Portugal reçoit en parallèle la Suisse au stade José-Alvalade de Lisbonne.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.