Pékin reporte la réouverture des écoles après une nouvelle vague de Covid

Afp
<p>La plupart des enfants de Pékin ne retourneront pas à l'école la semaine prochaine comme prévu initialement en raison d'une nouvelle vague de Covid-19, ont annoncé les autorités chinoises</p>

La plupart des enfants de Pékin ne retourneront pas à l'école la semaine prochaine comme prévu initialement en raison d'une nouvelle vague de Covid-19, ont annoncé samedi les autorités chinoises.

La plupart des élèves des écoles primaires et secondaires "continueront à étudier en ligne à la maison" à partir de lundi, a déclaré le porte-parole de la municipalité, Xu Hejian, lors d'un point de presse samedi.

Cette annonce revient en partie sur une décision antérieure de renvoyer les jeunes élèves à l'école par étapes, à partir de la semaine prochaine.

La Chine est la dernière grande économie encore engagée dans une stratégie "zéro Covid", qui consiste à éradiquer les nouveaux cas par une combinaison de fermetures ciblées, de tests de masse et de longues quarantaines.

Mais les chiffres de l'épidémie ces derniers mois ont mis cette approche à rude épreuve.

La mégapole de Shanghai a été contrainte à un confinement épuisant de plusieurs mois et, à Pékin, la capitale, les écoles ont été fermées et les habitants ont reçu l'ordre de travailler à domicile.

Les autorités de Pékin ont assoupli de nombreuses restrictions en début de semaine, mais des dizaines d'infections ont conduit les responsables à durcir à nouveau certaines restrictions.

Quelque 115 cas ont été liés à un foyer d'infection dans un bar jusqu'à présent, a déclaré Liu Xiaofeng, responsable municipal de la santé, lors de la conférence de presse.

A Shanghai, une campagne de dépistage de masse touchant plus de 20 millions de résidents a été lancée samedi, moins de deux semaines après la fin du strict confinement imposé au centre économique de l'est du pays, ponctué de pénuries alimentaires et de protestations isolées de résidents en colère.

Un ensemble de restrictions a été maintenu, les autorités craignant une résurgence du virus après avoir finalement maîtrisé la pire épidémie du pays en deux ans.

La Chine a enregistré 138 infections locales samedi, dont 61 à Pékin et 16 à Shanghai, selon la Commission nationale de la santé.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.