Nouvelle journée caniculaire pour le tiers sud-ouest de la France

François BENEYTOU et les bureaux de l'AFP

L'épisode caniculaire se poursuit en France avec plus d'intensité vendredi pour une nouvelle journée de forte chaleur sur le tiers sud-ouest du pays où des records de température sont attendus dans 37 départements en vigilance rouge ou orange.

Au total, 18 millions de personnes sont affectées, les écoliers et collégiens pouvant rester chez eux dans les départements en alerte rouge bien que leur accueil soit assuré dans les établissements.

"J'ai des obligations professionnelles, je ne peux pas garder ma fille à la maison alors je viens de la déposer à l'école", témoigne ainsi Nicolas Shaeffer, 42 ans, devant l'école Bayard au centre de Toulouse.

Si le mercure a déjà atteint les 40°C dans le Minervois jeudi, de nombreux records pourraient être battus "sur l'axe Landes, Poitou-Charentes, Vendée" selon Météo-France.

- Nuits étouffantes -

La ministre de la Santé Brigitte Bourguignon est attendue dans la Vienne, en vigilance rouge, pour "faire un point de situation sur la mobilisation des services de l'Etat" face aux "risques liés à la canicule".

Elle se rendra à la préfecture et dans un Ehpad de Poitiers, puis dans la commune voisine de Smarves où elle doit tenir un point presse en fin de matinée.

La vigilance rouge, niveau le plus élevé du "plan national canicule", commencera vendredi à partir de 14H00 dans 12 départements du sud-ouest et de la façade Atlantique: Charente, Charente-Maritime, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Deux-Sèvres, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vendée et Vienne.

Météo-France avait étendu jeudi la vigilance orange à 25 départements au total, de l'Aude jusqu'au centre et au Morbihan.

A Toulouse, le thermomètre n'est pas descendu sous les 20 degrés durant la nuit de jeudi à vendredi, rendant parfois la situation difficilement supportable.

"Cette nuit, il faisait 30 degrés chez moi. C'était étouffant, j'ai eu du mal à trouver le sommeil", a confié à l'AFP Mathis Garcia, 30 ans, qui vit dans un studio, sous les toits, au coeur de la ville.

"Cette année, j'ai été surprise car la canicule, d'habitude, ça nous tombe dessus en plein été", déplore Josiane Maupomet, 79 ans, qui assure se lever "à 04H00 pour aérer".

- Changement climatique -

Et la prochaine nuit, "la plus chaude de l'épisode" qui a débuté mardi, sera également une épreuve selon Météo-France, avec des minimales situées entre 21° et 25° dans les départements les plus touchés.

"C'est la vague de chaleur la plus précoce jamais enregistrée en France" depuis 1947, indique Matthieu Sorel, climatologue à Météo-France, y voyant un "marqueur du changement climatique".

C'est la quatrième fois - et le plus tôt dans la saison - que la vigilance rouge canicule est utilisée depuis la mise en place du dispositif, après les leçons tirées de la canicule historique de 2003 qui avait fait plus de 15.000 morts en France.

Les maisons de retraite ont adopté des mesures pour protéger leurs résidents avec arrosage des façades, glaçons dans les boissons, ventilateurs et séquences prolongées dans les salles climatisées.

Plusieurs événements sont perturbés par la chaleur. Dans le Tarn, le départ de la deuxième étape de la Route d'Occitanie a été annulé à Graulhet, réduisant l'épreuve à 36 km, tandis que la préfecture a interdit la retransmission, sur écran géant à Castres, de la demi-finale du Top 14 Castres-Toulouse qui se tient vendredi à Nice.

En Gironde, la préfète a annoncé l'interdiction de "toutes les manifestations publiques en extérieur ou dans des locaux non climatisés" à partir de 14H00.

Trois des massifs forestiers des Bouches-du-Rhône ont par ailleurs été interdits au public et pour des travaux par la préfecture, face au danger d'incendie, notamment dans les Alpilles. Les travaux sont en outre interdits dans 16 autres massifs du département.

En Lot-et-Garonne, dans les Landes et la Gironde, le "risque feux de forêt" a été élevé au niveau orange et la circulation de véhicules à moteur sur les chemins forestiers, ainsi que les travaux sylvicoles sont interdits de 14H00 à 22H00.

Ce niveau de risque "est plutôt inédit" à la mi-juin, a indiqué Marc Vermeulen, directeur départemental du Sdis Gironde, lors d'un point presse. Dans le Tarn, trois incendies simultanés ont mobilisé une centaine de pompiers jeudi.

Avec la chaleur, la qualité de l'air s'est en outre détériorée en Ile-de-France ainsi que dans plusieurs départements d'Occitanie, de Paca et des Hauts-de-France.

Le dispositif de circulation différenciée a été mis en place dans le bassin d'Avignon et dans quatre communes voisines des Bouches-du-Rhône. En Ile-de-France, la vitesse maximale des véhicules devra être réduite de 10 km/h.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.