Euro féminin: les "Lionnes" anglaises insatiables déjà en quarts de leur Euro

Afp
<p>Les Anglaises Rachel Daly, Millie Bright, Ellen White et Hannah Hampton célèbrent leur victoire écrasante face à la Norvège en phase de poule de l'Euro-2022, le 11 juillet 2022 à Brighton</p>

En atomisant la Norvège (8-0), lundi, à Brighton, l'Angleterre s'est d'ores et déjà assuré la première place du groupe A et un ticket pour les quarts de finale de son Euro de football, dont elle redevient la grande favorite.

Avec 6 points et compte tenu de la victoire de l'Autriche contre l'Irlande du Nord un peu plus tôt (2-0), les Anglaises finiraient au pire à égalité de points avec les Autrichiennes ou les Norvégiennes, qui ont 3 unités et s'affronteront vendredi, mais comme elles ont battu ces deux équipes, elles seraient dans tous les cas premières du groupe.

Le match d'ouverture avait laissé tout le monde un peu sur sa faim, avec une victoire sur la plus petite des marges (1-0), en raison d'un manque d'efficacité, alors que l'Allemagne, contre le Danemark (4-0) ou la France contre l'Italie (5-1) avaient semblé plus affûtés.

Mais pour leur deuxième match, les "Lionnes" ont réglé la mire avec 6 buts sur leurs 8 premières frappes cadrées battant, moins de 24 heure après, le record de la France avec ses 5 réalisations en 45 minutes.

"Je pense que je peux être satisfaite ce soir", a plaisanté en conférence de presse la coach, Sarina Wiegman, qui avait regretté le manque de réalisme de ses joueuses.

- la Norvège méconnaissable -

<p>Le selectionneur norvégien Martin Sjogren lors du match sévèrement perdu (8-0) par son équipe face à l'Angleterre, en phase de poule de l'Euro-2022, le 11 juillet à Brighton</p>

Méconnaissable, la Norvège, qu'on classait parmi les outsiders possibles avant la compétition en raison du retour dans ses rangs de l'attaquante-vedette de Lyon Ada Hegerberg, a pris l'eau de toute part.

La première demi-heure a été un vrai cauchemar pour Maria Thorisdottir, la défenseure norvégienne et de Manchester United, qui a provoqué le pénalty -- généreux -- du 1-0, transformé par Georgia Stanway (12e), remis en jeu Lauren Hemp sur le 2-0 (15e) et perdu un ballon à 25 mètres de ses buts sur le 3-0 par Ellen White (29e).

"Il y a des matches pour lesquels on fait des plans, on parle longuement au joueur, on s'attend à ce que ce soit très disputé... Mais là, on a réussi à les garder loin de notre but et honnêtement, je n'ai pas compris ce qui se passait", a admis Wiegman.

Beth Mead, déjà buteuse décisive contre l'Autriche, a creusé le score de la tête (4-0, 34e), puis après un slalom dans la défense norvégienne (5-0, 38e), avant que White ne s'offre un doublé en plongeant au deuxième poteau pour couper un centre tendu de Fran Kirby (6-0 ,41e).

L'Angleterre en a profité pour faire largement tourner avant même l'heure de jeu avec trois remplacements dès la 57e.

<p>L'attaquante anglaise Alessia Russo célèbre son but lors de la victoire écrasante de son pays face à la Norvège, en phase de poule de l'Euro-2022, le 11 juillet 2022 à Brighton</p>

Mais les Lionnes avaient les crocs et l'une des remplaçantes, Alessia Russo, s'est illustrée en inscrivant un 7e but de la tête (7-0, 66e), avant que Mead ne marque son troisième but de la soirée (8-0, 81e), établissant le record de la plus large victoire d'un Euro de football, qu'il soit masculin ou féminin.

Ce succès porte aussi à 16 la série d'invincibilité des Anglaises, un record pour elles, depuis l'arrivée de Wiegman sur le banc, avec la bagatelle de 92 buts inscrits dans ce laps de temps, pour 3 encaissés.

"Il faut garder les pieds sur terre car on n'a rien gagné encore", a, bien évidemment, averti la coach des Anglaises.

Mais elles vont pouvoir regarder en toute décontraction les matches du groupe B, mardi, entre le Danemark et la Finlande (18h00) et surtout l'Espagne et l'Allemagne, toutes deux victorieuses lors de la première journée.

De ce groupe sortira leur adversaire pour le quart de finale qui aura lieu dans ce même stade de Brighton. Et il n'en mènera certainement pas large au coup d'envoi.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.