Sous des ovations, Notre Dame de Paris pour la première fois à New York

Andréa BAMBINO
<p>La comédie musicale française Notre Dame de Paris, jouée pour la première fois en plus de 20 ans à New York au David H. Koch Theater du Lincoln Center, le 13 juillet 2022</p>

A New York aussi, il est venu le temps des cathédrales: plus de vingt ans après son lancement en France, la comédie musicale à succès Notre Dame de Paris a été jouée pour la première fois sur les terres de Broadway, où elle a reçu des ovations.

A la fin des aventures de la belle Esmeralda, interprétée par la chanteuse libanaise Hiba Tawaji, et du bossu Quasimodo, joué et chanté par Angelo Del Vecchio, les spectateurs du David H. Koch Theater du Lincoln Center, une institution à New York, ont longuement applaudi la troupe et l'orchestre mercredi soir.

Depuis sa création en 1998 par Luc Plamondon et Richard Cocciante, la comédie musicale adaptée du roman éponyme de Victor Hugo a fait le tour du monde, jouée dans 23 pays et en neuf langues, mais c'est en Français, avec des sous-titres sur des écrans, que le public new-yorkais l'a découverte.

"J'ai toujours été amoureux de ce spectacle", raconte à l'AFP John Charitable, un chirurgien de 33 ans, qui avait découvert la comédie musicale dans son lycée, au nord de New York, en étudiant l'oeuvre de Victor Hugo.

"Depuis, je regardais sur internet plusieurs fois par an si une tournée passerait par ici, et ça n'arrivait jamais (...) il y a une ampleur, la profondeur de l'histoire, c'est magnifique", s'enthousiasme-t-il.

<p>Hiba Tawaji et Angelo Del Vecchio, dans les rôles d'Esmeralda et de Quasimodo, durant la première représentation de "Notre Dame De Paris" à New York le 13 juillet 2022</p>

"Je connaissais toutes les chansons, je connais toutes les paroles, je n'avais pas besoin de lire les sous-titres", ajoute Natalie Vitebsky, dirigeante d'entreprise new-yorkaise de 52 ans, qui attendait le spectacle "depuis 20 ans".

- "humilité" -

Les tubes de la comédie musicale, "Belle", "Vivre", "Danse mon Esmeralda", ont été chantés sur la scène où se produit d'habitude le New York City Ballet.

"Etre ici, c'est essayer avec humilité de rentrer dans ce pays (...) qui ne s'ouvre pas si facilement", a déclaré à l'AFP le compositeur musical de "Notre Dame", Richard Cocciante, présent à New York pour la première des douze représentations.

Pour lui, ce qui fait la longévité de l'oeuvre, qui a tourné ces dernières années en Chine, en Corée du sud ou en Russie, c'est son caractère "intemporel", une recette mêlant des références à l'époque du roman et des ingrédients plus modernes, dans les costumes, la chorégraphie, les décors ou la musique.

<p>Daniel Lavoie (gauche) et Angelo Del Vecchio, dans les rôles de Frollo et Quasimodo, dans "Notre Dame De Paris", jouée pour la prmière fois à New York, le 13 juillet 2022</p>

"Le thème principal de Notre Dame de Paris, c'est la différence humaine", rappelle-t-il. Le sonneur des cloches Quasimodo, le prêtre Frollo et le capitaine Phoebus convoitent la gitane Esmeralda dans un univers de miséreux et d'étrangers, des "sans papiers" qui demandent l'"asile à Notre Dame".

"On a l'impression d'arriver quelque part. Broadway est juste à côté", savoure de son côté Daniel Lavoie, qui joue et chante Frollo depuis les débuts de l'oeuvre. Il rappelle que la comédie musicale avait bien fait un crochet par les Etats-Unis, à Las Vegas, mais "en version écourtée, tronquée, en anglais".

"C'était une version édulcorée pour les Américains et qui ne représentait pas l'oeuvre telle que je la connais, je ne crois pas que ça ait marché énormément", ajoute-t-il.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.