Grèce: un incendie à Lesbos oblige à évacuer touristes et habitants

Afp
<p>Un incendie se rapproche du village de Vatera, dans l'est de la station balnéaire populaire de l'île grecque de Lesbos, le 23 juillet 2022</p>

Des touristes et habitants ont été évacués samedi d'une station balnéaire populaire sur l'île grecque de Lesbos, après qu'un feu de forêt a détruit des maisons du village de Vatera.

Les pompiers ont déployé neuf avions et un hélicoptère pour lutter contre cet incendie.

L'incendie, qui s'est déclaré à 10H00 locales (08H00 GMT) samedi, se propageait sur deux fronts, l'un vers le village de Vrisa et l'autre vers l'intérieur de Vatera.

<p>Une personne fuit un un incendie qui se rapproche du village de Vatera, dans l'est de la station balnéaire populaire de l'île grecque de Lesbos, le 23 juillet 2022</p>

Le maire de Lesbos-Ouest, Taxiarchis Verros, a ordonné l'évacuation par précaution de la station balnéaire animée, sur les conseils des pompiers, a rapporté l'agence de presse grecque ANA.

Le maire n'a pas précisé le nombre de personnes évacuées, mais plusieurs bus et des petits bateaux ont participé à l'opération.

Au moins deux maisons ont été ravagées par les flammes, selon la télévision d'Etat ERT.

Samedi, les pompiers menaient aussi leur troisième journée de lutte contre un violent incendie dans le Parc national Dadia, le plus grand site Natura 2000 du pays, connu pour sa colonie de vautours, dans la région d'Evros, dans le nord-est de la Grèce.

Le porte-parole des pompiers, Yiannis Artopoios a précisé, samedi après-midi, que le feu était "exceptionnellement difficile", mais il présente "un meilleur aspect dans le nord-est".

<p>La fumée d'un feu de forêt s'élève derrière un bar de plage du village de Vatera, dans l'est de la station balnéaire populaire de l'île grecque de Lesbos, le 23 juillet 2022</p>

Au total, 320 sapeurs-pompiers et 68 engins sont déployés depuis vendredi soir, ainsi que 13 équipes au sol, et un très grand nombre de sapeurs-pompiers volontaires.

En outre, six hélicoptères bombardiers d'eau et neuf hélicoptères opèrent dans le ciel.

Toutefois, la fumée dense et le manque de vent, combinés à une forte humidité au cours de la nuit, ont entravé les efforts de lutte contre l'incendie dans les airs.

Mercredi, un incendie de forêt survenu dans les montagnes près d'Athènes a endommagé des maisons et obligé plusieurs centaines de personnes à évacuer.

En 2018, la Grèce a connu sa pire catastrophe provoquée par un feu de forêt: à Mati, un village côtier situé à une trentaine de km d'Athènes, un incendie avait tué 102 personnes, à quelques kilomètres de la zone touchée mercredi.

Un hommage aux victimes a été rendu samedi dans la ville de Mati.

L'an passé, une vague de chaleur et des feux de forêt ont détruit 103.000 hectares et tué trois personnes en Grèce.

La multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes est une conséquence directe du réchauffement climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.