La canicule devrait frapper le sud lundi puis monter vers le nord

Taimaz SZIRNIKS avec les bureaux de l'AFP
<p>Cinq départements ont été placés dimanchee sous vigilance orange dans le sud de la France en prévision d'un nouvel épisode de canicule</p>

Avec 35 à 39 degrés prévus dans la journée de lundi, cinq départements du sud de la France ont été placés dimanche sous vigilance orange avant un nouvel épisode de canicule, qui devrait monter vers le nord mardi et mercredi.

Ardèche (07), Drôme (26), Gard (30), Pyrénées-Orientales (66) et Vaucluse (84) devraient traverser un "nouvel épisode caniculaire dont l'intensité et la durée seront moindres que celles de l'épisode précédent", a précisé Météo-France dans un bulletin dimanche.

Les dix autres départements du quart sud-est de la France ont été placés en vigilance jaune.

Quelques jours après une vague de chaleur exceptionnelle qui a duré deux semaines, les températures étaient de nouveau élevées dimanche après-midi du Roussillon à la Provence.

36 degrés ont été relevés à Marseille, Montpellier et Perpignan à 16H00, et 38 à Nîmes.

Au sud de Nîmes, un incendie a détruit 200 hectares de pinède, provoquant un important panache de fumée qui a nécessité la fermeture partielle de l'autoroute A9. Attisé par le Mistral et la Tramontane, dont les rafales soufflent à 60 km/h sur un terrain sec, le feu progressait de 2,5 à 3 kilomètres par heure vers 18H.

<p>Températures prévues par Météo-France pour les 1er, 2 et 3 août</p>

"La chaleur s'intensifie à nouveau", a prévenu Météo-France. Dans la nuit de dimanche à lundi, la température ne descendra pas au-dessous de 23 à 25 degrés sur les plaines littorales du Languedoc et il fera très doux également vers la basse vallée du Rhône, pas moins de 20 à 23 degrés.

La chaleur se fera sentir dès le matin et dans l'après-midi de lundi dans le sud, avec des températures de 35 à 38 degrés sur les départements placés en vigilance orange, et des pointes à 39 degrés vers le Gard.

- Juillet record en PACA -

L'épisode de forte chaleur devrait "s'étendre mardi et mercredi sur de nombreuses régions", à l'ouest et dans la vallée du Rhône, prévoit Météo-France.

A l'échelle de la France, le pic de chaleur est attendu pour mercredi avec des maximales souvent supérieures ou égales à 35°C et des pointes à 39 ou 40 degrés sur le sud-ouest.

Ce pic devrait cependant être "bref dans de nombreux départements", selon Steven Testelin, prévisionniste à Météo France, et de l'air moins chaud pourrait arriver jeudi par le nord-ouest.

La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a vécu son mois de juillet le plus chaud depuis 1947, a indiqué Météo-France. Au niveau de la France, juillet 2006 est resté plus chaud.

<p>Vue aérienne d'une forêt ravagée par des incendies, le 29 juillet 2022 près de Landiras (Gironde)</p>

L'Europe occidentale a fait face mi-juillet à une vague de chaleur, la deuxième en à peine un mois, au cours de laquelle se sont déclenchés des feux de forêt ravageurs comme en Gironde ou désormais en Grèce.

Pour limiter les risques d'incendie, l'accès à l'ensemble des massifs forestiers de Vaucluse est strictement interdit depuis samedi.

Le Gard a été placé samedi, pour la première fois de la saison, en niveau "danger extrême" pour le risque feu de forêt sur la zone du Gard Rhodanien.

Dans les Bouches-du-Rhône, 11 des 25 massifs forestiers du département ont été de nouveau fermés dimanche, après une fermeture complète durant plusieurs jours.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.