Tirs vers Taïwan: des touristes chinois aux premières loges

Sébastien RICCI
<p>Des touristes observent un hélicoptère de l'armée chinoise depuis l'île de Pingtan, l'un des points de la Chine continentale les plus proches de Taïwan, le 4 août 2022</p>

Sur la côte chinoise, des touristes s'amusent quand soudain retentissent plusieurs détonations: la Chine a tiré jeudi des projectiles vers le détroit de Taïwan, dans le cadre d'un vaste exercice militaire autour de l'île revendiquée par Pékin.

Ces manoeuvres d'une ampleur inédite sont une réplique à la visite à Taipei, plus tôt cette semaine, de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi, considérée par les autorités chinoises comme une grave provocation et un reniement des engagements des Etats-Unis.

Destination prisée avec sa mer resplendissante et ses récifs, l'île de Pingtan, dans la province côtière chinoise du Fujian (est), attire chaque été des milliers de visiteurs avec ses petites maisons de pierre et sa végétation sauvage.

Mais le lieu est une attraction pour une autre raison: c'est le point de Chine continentale qui est situé le plus près de Taïwan, à environ 125 kilomètres de distance.

Jeudi en début d'après-midi, malgré les 38 degrés ressentis, des touristes en short, T-Shirts et casquettes étaient nombreux à se presser sur la pointe est de Pingtan, en bord de mer près de rochers ocres.

Selfies, photos souvenirs: l'ambiance est joviale avec de nombreuses familles présentes.

C'est alors que retentissent plusieurs détonations. Des projectiles s'élèvent vers le ciel, suivis de longues et fines traînées blanches.

-"Un peu inquiétant"-

Aussitôt, c'est la surprise avec de nombreux "Oh!" qui s'élèvent des rangs des touristes.

<p>Des touristes observent depuis l'île de Pingtan des traces de fumée blanche dans le ciel lors d'exercices militaires chinois autour de l'île de Taïwan, le 4 août 2022</p>

Malgré le soleil brûlant, les appareils photo se tournent vers le ciel azur pendant que se fait entendre une nouvelle pétarade. En tout, les tirs durent environ une minute.

Ils semblent provenir d'installations militaires situées à quelques kilomètres seulement, le long de la côte et juste derrière une colline rocheuse qui en bouche la vue.

"C'est un peu inquiétant tout ça... Allez, on part", lance à ses amis une femme portant une ombrelle pour se protéger du soleil écrasant. Inquiets, d'autres touristes lèvent aussi le camp.

Plus loin, un autre groupe de touristes arrive.

"On a entendu d'un coup un énorme bruit. Ça nous a surpris sur le moment!", explique à l'AFP un étudiant venu avec des amis et qui se présente sous le nom de "Jack".

<p>Des hélicoptères militaires chinois volent près de l'île chinoise de Pingtan le 4 août 2022, au premier jour d'exercices militaires</p>

"Si on a eu peur? Non pas du tout... Enfin si un peu quand même!", explique le souriant jeune homme habillé comme un rappeur avec baskets, casquette, bermuda et large T-Shirt blanc.

Les manoeuvres militaires chinoises, qui ont lieu dans six zones maritimes tout autour de Taïwan, ont débuté jeudi midi (04H00 GMT) et se poursuivront jusqu'à dimanche midi (04H00 GMT).

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.