Intempéries: 13 départements en vigilance orange aux orages

AFP
<p>Treize départements sont désormais en vigilance orange aux orages, a annoncé Météo-France, avec l'ajout du Var et des Alpes-de-Haute-Provence aux onze départements déjà en alerte dans le sud-est et le centre-est de la France</p>

Treize départements sont désormais en vigilance orange aux orages, a annoncé Météo-France dans son dernier bulletin mercredi, avec l'ajout du Var et des Alpes-de-Haute-Provence aux onze départements déjà en alerte dans le sud-est et le centre-est de la France.

Cette "situation fortement orageuse de fin d'été nécessite une vigilance particulière" avec notamment "un risque fort de phénomène violent", met en garde l'institut de prévisions, en estimant que cette alerte devrait être levée jeudi à 06h00.

Les autres départements en vigilance orange sont les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, le Gard, l'Hérault, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Loire, la Haute-Loire, le Rhône et l'Ain.

Mercredi matin, les plus forts orages se sont décalés au large de la Provence et de faibles averses ont été constatées sur le piémont du Gard et dans la vallée du Rhône, précise Météo-France.

Mais des reprises orageuses sont attendues dans l'après-midi. En fin de journée et la nuit prochaine la ligne orageuse devrait balayer d'ouest en est l'Hérault, le Gard et la région Rhône-Alpes avant de se décaler vers le Var et les Alpes-de-Haute-Provence en milieu de nuit.

Ces orages devraient être accompagnés d'une forte activité électrique, avec par endroits de la grêle et des rafales pouvant atteindre les 100 km/h. 40 à 60 mm de pluies supplémentaires pourraient tomber, voire plus sur les Cévennes et dans la vallée du Rhône. Les cumuls de précipitations pourraient ponctuellement atteindre les 130 mm sur l'Hérault, le Vaucluse et le Gard, qui avait été placé quelques heures en vigilance rouge durant la nuit de mardi à mercredi.

"L'agglomération nîmoise a été touchée par un violent orage dans la nuit, avec jusqu'à 135 millimètres de pluie", a ainsi indiqué mercredi matin à l'AFP un porte-parole des sapeurs-pompiers du Gard.

Face à ces trombes d'eau, les services de secours ont procédé à "quinze mises en sécurité" d'automobilistes qui ont été momentanément accueillis dans un gymnase. Les pompiers avaient aussi procédé à une cinquantaine d'interventions mineures (plaques d'égouts soulevées par les eaux, etc.), toujours dans la région de Nîmes.

Le Gard et l'Hérault avaient déjà été placés en vigilance rouge mardi après-midi durant trois heures, en raison d'orages stationnaires.

Ce niveau de vigilance absolue est activé en cas de "très violents orages, susceptibles de provoquer localement des dégâts très importants", en particulier "sur les habitations, les parcs, les cultures et plantations", explique Météo France.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.