Tennis: la légende Roger Federer annonce sa retraite

Coralie FEBVRE
<p>Photo archives de Roger Federer, prise le 26 janvier 2020 durant l'Open d'Australie</p>

Vingt titres du Grand Chelem et une empreinte indélébile dans l'histoire du tennis: à 41 ans, et après plus d'une année sans jouer, la légende suisse Roger Federer a annoncé jeudi sa retraite, au terme de la Laver Cup, compétition prévue du 23 au 25 septembre.

Moins de deux semaines après Serena Williams, un autre monument du jeu tire sa révérence, au moment même où s'avance une nouvelle génération incarnée par l'Espagnol Carlos Alcaraz, sacré à l'US Open et N.1 mondial à seulement 19 ans.

Mais si l'Américaine de 40 ans a fait ses -grands- adieux devant son public, ceux du Suisse sont tombés par surprise, et plus discrètement, via un message vidéo et un long texte adressé à ses (nombreux) admirateurs.

"La Laver Cup, la semaine prochaine à Londres, sera mon dernier évènement ATP", a publié sur les réseaux sociaux l'ex-N.1 mondial, qui a subi à l'été 2021 une troisième opération du genou droit en un an et demi et bataillait depuis pour revenir.

"Je jouerai encore au tennis à l'avenir, bien sûr, mais ce ne sera plus lors des tournois du Grand Chelem ou sur le circuit", a complété Federer, vainqueur de 103 trophées dans sa carrière, mais qui n'a disputé que six matches en 2020 et treize en 2021.

- "Merci pour la joie" -

Le Bâlois n'a plus rejoué en compétition depuis son élimination en quart de finale de Wimbledon 2021, et laissait depuis plusieurs mois filtrer ses doutes sur ses chances de revenir sur les courts.

C'est d'ailleurs le tournoi londonien, théâtre de huit succès et de ses plus somptueuses batailles, qui lui a rendu le premier un hommage ému: "Roger, par où commencer?", ont écrit les organisateurs sur Twitter. "Tout ce qu'on peut dire c'est merci, pour les souvenirs et la joie que tu as donnés à tant" de gens.

<p>Roger Federer : plus de 25 ans de présence au classement ATP</p>

Plus sobrement, Roland-Garros a tweeté "légende du tennis", accompagné d'une photo du joueur sur la terre battue parisienne, alors que l'US Open a lancé un "Merci Roger" suivi d'un émoji en forme de coeur sur le réseau social, pendant que Carlos Alcaraz accompagnait simplement "Roger..." d'un coeur brisé.

Outre la Laver Cup, qui sera donc son ultime apparition sur le circuit, le Bâlois était annoncé -depuis avril- dans sa ville natale du 24 au 20 octobre, et espérait encore mi-juin pousser jusqu'en 2023, auprès du quotidien suisse Tagesanzeiger.

- "Une décision douce-amère" -

Mais s'il a "travaillé dur" pour se reconstruire physiquement, son corps lui a envoyé "un message clair", explique-t-il: "J'ai 41 ans. J'ai joué plus de 1.500 matches en 24 ans. Le tennis m'a traité avec plus de générosité que je ne l'aurais jamais rêvé, et je dois reconnaître quand il est temps d'arrêter".

"C'est une décision douce-amère parce que tout ce que le circuit m'a apporté va me manquer. Mais, en même temps, il y a tellement de choses à fêter", a souligné l'ancien recordman des titres en Grand Chelem, dépassé depuis par Rafael Nadal (22) puis Novak Djokovic (21), ses deux compères du "Big three".

<p>Les 103 titres de Roger Federer</p>

"Nos chemins ont toujours été si similaires, si semblables. Tu as inspiré des millions et des millions de personnes - dont moi - et nous ne l'oublierons jamais", lui a pour sa part rendu hommage Serena Williams sur sa page Instagram, en lui souhaitant "bienvenue dans le club des retraités".

Roger Federer, adulé pour son élégance raquette en main bien plus que pour des chiffres désormais dépassés, se considère comme "l'une personnes les plus chanceuses sur Terre" dans son message d'abord diffusé sur Instagram.

"On m'a doté d'un don pour jouer au tennis et je l'ai élevé à un niveau que je n'aurais jamais pu imaginer et pendant bien plus longtemps que je ne le pensais possible", a-t-il expliqué.

bur-ll-cfe-nip/ybl

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.