Tempête Fiona: l'état de catastrophe naturelle sera reconnu en Guadeloupe, annonce Darmanin

AFP
<p>Après le passage de la tempête Fiona, le 17 septembre 2022 à Capesterre-Belle-Eau, en Guadeloupe</p>

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé dimanche que l'état de catastrophe naturelle serait reconnu en "fin de semaine prochaine" en Guadeloupe où la tempête Fiona a causé d'importantes inondations et fait un mort.

"Avec Jean-François Carenco (ministre délégué en charge des Outre-Mer), nous avons décidé d'accélérer la procédure de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle", a écrit sur Twitter Gérald Darmanin.

"Dès la fin de semaine prochaine, nous la signerons avec mes collègues du Gouvernement. L'Etat sera au rendez-vous pour nos compatriotes guadeloupéens", a-t-il ajouté.

Sixième système tropical de la saison dans l'Atlantique, la tempête Fiona s'était éloignée samedi de l'archipel.

<p>A Basse-Terre, en Guadeloupe, le 17 septembre 2022 après le passage de la tempête Fiona</p>

La vigilance en vigueur est repassée samedi en orange pour "fortes pluies et orages", après 24 heures de vigilance rouge, selon un bulletin publié par Météo France publié à 17h16 (23h16 heure de Paris).

Un homme est mort "emporté avec sa maison" par les flots d'une rivière en crue, avait indiqué samedi la préfecture.

Dans cet archipel des Petites Antilles très concerné par le dérèglement climatique, l'état de catastrophe naturelle avait déjà été reconnu en mai pour plusieurs communes touchées fin avril par des inondations qui avaient fait un mort.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.