La procureure générale de New York poursuit Trump pour fraude fiscale

AFP
<p>La procureure générale de l'Etat de New York, Letitia James (c), annonce des poursuites au civil contre Donald Trump et plusieurs de ses enfants, le 21 septembre 2022 à New York</p>

La procureure générale de l'Etat de New York, Letitia James, a annoncé mercredi des poursuites au civil contre Donald Trump et plusieurs de ses enfants, après avoir mené une enquête sur les pratiques fiscales de son groupe, la Trump Organization.

"Nous intentons une action en justice contre Donald Trump pour avoir violé la loi (...) afin de générer des profits pour lui-même, sa famille et son entreprise", a déclaré la procureure lors d'une conférence de presse, un mois après l'audition de l'ancien président républicain par ses services à New York.

Elle a précisé qu'elle réclamait 250 millions de dollars de réparations au nom de l'Etat de New York, ainsi que des interdictions de diriger des sociétés pour Donald Trump et ses enfants Donald Trump Jr, Ivanka Trump et Eric Trump.

<p>Le réseau social TRUTH de l'ancien président américain Donald Trump sur l'écran d'un smartphone, le 13 septembre 2022 à Washington</p>

L'enquête au civil contre le groupe familial Trump Organization avait été ouverte après le témoignage explosif au Congrès à Washington d'un des anciens avocats personnels de Donald Trump, Michael Cohen, faisant état d'évaluations frauduleuses, à la hausse ou à la baisse, d'actifs au sein de la Trump Organization, pour décrocher des prêts, obtenir des réductions d'impôts ou de meilleures indemnisations d'assurances.

Ces poursuites s'ajoutent à plusieurs enquêtes déjà en cours autour de Donald Trump, dont l'une sur ses archives présidentielles qui a entraîné une spectaculaire perquisition du FBI, le 8 août, dans sa résidence Mar-a-Lago, en Floride.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.