Espagne: 15 footballeuses contestent l'entraîneur et quittent l'équipe nationale

AFP
<p>L'entraîneur Jorge Vildalors des quarts de finale de l'UEFA Women's Euro 2022 à Brighton, en Angleterre, le 20 juillet 2022</p>

Quinze joueuses ont décidé de quitter l'équipe nationale féminine d'Espagne sur fond de divergences avec l'entraîneur, alors que la Fédération espagnole de football (RFEF) a annoncé jeudi son soutien à ce dernier.

Selon un communiqué de la RFEF, les quinze footballeuses ont chacune envoyé le même e-mail dans lequel elles affirment que la situation autour de l'équipe nationale affecte "sérieusement" leur "état émotionnel" et leur "santé".

Ces dernières semaines, les médias espagnols ont spéculé sur le fait qu'une partie des joueuses souhaitait le départ de l'entraîneur Jorge Vilda.

"La RFEF ne va pas permettre aux joueuses de remettre en cause la continuité du sélectionneur national et de son staff technique, car prendre ces décisions ne relève pas de leurs compétences", a déclaré la RFEF.

"(Nous) n'allons pas convoquer les joueuses qui ne veulent pas porter le maillot de l'Espagne. La Fédération n'utilisera que des joueuses motivées, même si cela signifie jouer avec des jeunes", a-t-on ajouté de même source.

Selon la radio espagnole COPE, parmi celles ayant annoncé leur départ figurent les joueuses de Barcelone Patri Guijarro, Mapi Leon, Sandra Panos, Aitana Bonmati, Claudia Pina et Mariona Caldentey.

Les joueuses de Manchester United, Ona Batlle et Lucia Garcia, ainsi que celles de Manchester City, Leila Ouhabi et Laia Aleixandri, feraient également partie de ce groupe.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.