Himalaya: les sauveteurs retrouvent le corps d'une alpiniste américaine disparue

AFP
<p>Vue aérienne de l'Annapurana et du Manaslu, le 22 janvier 2020 au Népal</p>

Le corps de l'alpiniste américaine Hilaree Nelson a été retrouvé mercredi dans l'Himalaya, deux jours après sa disparition sur les pentes du mont Manaslu au Népal, a annoncé l'organisateur de l'expédition.

"L'équipe de recherches qui est partie ce (mercredi) matin en hélicoptère a repéré son corps et le ramène", a déclaré à l'AFP Jiban Ghimire de Shangri-La Nepal Trek, qui a organisé l'expédition.

M. Ghimire a précisé que le corps a été ramené au camp de base et sera transporté par avion à Katmandou.

Hilaree Nelson, une alpiniste expérimentée de 49 ans, a glissé alors qu'elle descendait à ski la huitième plus haute montagne du monde, après avoir atteint le sommet avec son compagnon Jim Morrison lundi.

Celui-ci, qui a dirigé les opérations de recherches, était parti mercredi matin à bord d'un hélicoptère pour la retrouver.

Les hélicoptères n'ont pas pu voler lundi et les secours sont rentrés bredouille mardi.

- Athlète prolifique -

La carrière de Hilaree Nelson s'étend sur deux décennies, décrite par North Face comme "la skieuse-alpiniste la plus prolifique de sa génération".

En 2012, elle fut la première femme à atteindre en 24 heures le sommet de l'Everest, la plus haute montagne du monde, et du sommet voisin du Lhotse.

En 2018, elle est retournée au Lhotse et a effectué la première descente à ski de cette montagne, ce qui lui a valu le prix National Geographic d'aventurier de l'année.

Dans une publication sur Instagram la semaine dernière, l'alpiniste racontait que l'ascension avait été particulièrement ardue en raison de la "pluie incessante" et des conditions dangereuses.

"Je ne me suis jamais sentie aussi sûre de moi sur le Manaslu (cette fois-ci, ndlr) que lors de mes aventures passées dans l'atmosphère ténue du haut Himalaya", disait-elle jeudi, dans un post Instagram. "Ces dernières semaines ont mis ma résilience à l'épreuve de manière inédite".

<p>Carte du Népal localisant le mont Manaslu où Hilaree Nelson, célèbre alpiniste américaine, a disparu le jour où une avalanche a tué un grimpeur népalais</p>

De nombreuses personnes ont partagé des messages de soutien sur les réseaux sociaux, espérant le retour sain et sauf de l'alpiniste.

"Prions pour Hilaree", avait écrit mardi sur Instagram Fernanda Maciel, une autre athlète de The North Face, actuellement au camp de base de Manaslu.

Il s'agit de la deuxième victime confirmée de la saison d'escalade d'automne au Népal.

Le jour même de sa disparition, une avalanche s'est produite entre les camps 3 et 4 du Manaslu, tuant un alpiniste népalais et blessant une dizaine de personnes, selon le ministère népalais du Tourisme.

Le Népal abrite huit des quatorze plus hauts sommets du monde et les alpinistes étrangers qui affluent pour gravir ses montagnes sont une source importante de revenus pour le pays.

Le secteur a été presque entièrement fermé en raison de la pandémie de coronavirus en 2020, mais le pays a rouvert ses sommets aux alpinistes l'année dernière.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.