Les sacs en papier kraft s'entassent devant les portes du lycée TC Williams d'Alexandria, dans le banlieue de Washington. Fermé pour cause de pandémie de nouveau coronavirus, comme toutes les autres écoles de l'Etat américain de Virginie, l'établissement est devenu un centre de distribution de paniers-repas pour les écoliers confinés chez eux.

"J'ai reçu un SMS ce matin d'une personne de l'école qui me disait où je pouvais venir", explique lundi Nada, mère d'un petit garçon de six ans originaire du Maroc.

"Je ne m'étais pas enregistrée, alors je n'ai pu prendre qu'un repas pour midi, mais demain je reviendrai pour avoir des provisions pour quatre jours", ajoute-t-elle, avant de souligner: "J'en ai besoin".

Dans les sacs, on trouve des sandwiches au beurre de cacahuète, du fromage, des fruits, du pain, et une boisson au lait. L'équivalent d'un petit-déjeuner et d'un déjeuner.

Depuis vendredi, les services de l'enseignement public (ACPS) de la ville ont reçu 5.000 demandes. Il faut juste s'enregistrer en ligne pour commander un panier quotidien ou un pack pour la semaine.

Chaque enfant entre 2 et 18 ans a droit à ce repas quotidien. La famille peut venir le chercher ou se faire livrer.

Pour Laura Molina, mère de trois enfants, c'est le shérif adjoint, Zackary Trad, qui devient livreur.

"Je suis si heureuse", dit cette mère de famille du Salvador et du Honduras en recevant ses paquets pour la semaine.

"Je remercie Dieu que les cours soient annulés car j'étais paniquée à l'idée de savoir mes trois enfants à l'école, je suis contente de les avoir à la maison", explique-t-elle.

Face au Covid-19, elle se dit "plus inquiète qu'avant parce que le virus se propage rapidement".

- "Prêts à aider" -

Esther Kargbo assure que cette livraison est "une grande aide" car "en temps de crise, on ne planifie pas" et cette infirmière doit absolument aller travailler.

Mère de trois enfants, elle se dit rassurée que le système de livraison fonctionne bien dès le premier jour. Pour les jours suivants, ce sera sa fille de 16 ans qui recevra les colis.

A un jet de pierre de la capitale fédérale américaine, Alexandria compte plus de 15.000 élèves dans le système public, de la primaire au lycée. Pour beaucoup d'entre eux, les repas pris à l'école sont souvent les seuls réguliers.

"Quand ils n'y sont pas nous savons qu'ils ne mangent pas", explique Sara Bennett, directrice-adjointedes services de nutrition des écoles publiques de la ville.

Elle assure que la municipalité fera de son mieux pour satisfaire la demande tant que les écoles resteront fermées.

"Si cela permet de remplir ce manque, nous sommes prêts à aider", ajoute Peter Balas, le principal du lycée.

Avec plus de 4.000 élèves, la TC Williams High School est le plus gros établissement de l'Etat. Et, comme ailleurs dans la ville, plus de 60% des étudiants bénéficient de repas gratuits ou à prix réduits.

Devant le bâtiment vide et alors que la file des familles s'allonge pour chercher leur paquet, il avoue vivre "un moment unique que personne ne pouvait prédire".