Viendra, viendra pas? L'état physique de Kylian Mbappé et Lucas Hernandez, forfait ce week-end en club, sera scruté par le staff des Bleus, lundi au premier jour du rassemblement tourné vers le déplacement en Islande vendredi pour les qualifications à l'Euro-2020.

Paul Pogba et Hugo Lloris, eux, sont déjà officiellement écartés: le premier est touché à une cheville, le second souffre d'une luxation du coude gauche depuis samedi et son impressionnante torsion de bras. Mais le milieu de terrain et le gardien pourraient bien être rejoints à l'infirmerie par d'autres Bleus, blessés ou encore un peu justes pour être compétitifs.

Le dernier doute en date, qui est d'ailleurs le plus gros, vient de Lyon, où la situation du latéral droit Léo Dubois a pris une mauvaise tournure dimanche soir.

Le capitaine de l'OL s'est blessé à une cuisse dans le derby perdu à Saint-Etienne (1-0) et n'a pas tergiversé longtemps avant de quitter ses coéquipiers, obligés d'évoluer à 10 contre 11 en fin de match, tous les changements ayant été faits. Les équipes médicales des Bleus et celles du club rhodanien ont déjà pris contact dans la soirée, sans toutefois acter pour le moment une hypothétique absence du latéral, attendu en milieu d'après-midi dans les Yvelines.

Si celle-ci était avérée dans la journée, Didier Deschamps sera sans doute poussé à innover, car les doublures à ce poste ne sont pas légion. Mais en présence du titulaire Benjamin Pavard, le onze habituel ne sera pas bousculé.

- "Pas de risques" avec Mbappé -

Il le serait beaucoup plus si une mauvaise nouvelle venait concerner Mbappé. Car l'attaquant du Paris SG est incertain: lui aussi touché à une cuisse, la première blessure de cette importance dans sa jeune carrière, il a été écarté samedi pour la réception d'Angers (4-0) en championnat.

"Ce n'est pas une rechute mais la cicatrice et le nerf sont trop proches, on a une réaction inconfortable et on doit traiter", a expliqué son entraîneur Thomas Tuchel, sans pour autant mettre de pression sur le sélectionneur Deschamps.

Celui-ci a promis qu'il n'était "pas là pour prendre des risques" avec "Kyky", il suivra avec attention l'évaluation qu'effectuera l'équipe médicale des Bleus à l'arrivée du prodige dans le centre d'entraînement des Yvelines, autour du médecin Franck Le Gall.

L'inconnue est la même pour Hernandez. Le défenseur du Bayern Munich, qui souffre d'un genou récalcitrant et n'a pas joué samedi en Bundesliga, est attendu malgré les protestations de son club, qui n'a pas caché son souhait de voir l'ex-joueur de l'Atlético Madrid dispensé de rassemblement.

- Giroud: rythme à retrouver -

Si Dubois, Mbappé et Hernandez venaient à prendre part à l'entraînement prévu en fin d'après-midi, il s'agirait d'un sérieux signe d'optimisme. Mais cela paraît très incertain, voire hautement improbable en ce qui concerne le premier.

Cette première séance sera en revanche l'occasion pour le staff des Bleus de commencer à sonder l'état de forme d'Olivier Giroud.

L'attaquant de Chelsea, complètement en mal de temps de jeu, n'a même pas été convoqué par son entraîneur Frank Lampard dimanche en championnat. Deschamps avait déjà tiqué jeudi à l'annonce de sa liste: "C'est une situation, pas inquiétante, mais qui n'est pas la meilleure, ni pour lui ni pour nous".

Un autre Londonien est lui en meilleure forme: N'Golo Kanté. Absent sur blessure en septembre, le milieu champion du monde fait son retour au bon moment, pour deux matches potentiellement décisifs en vue de la qualification à l'Euro-2020. Il a même marqué dimanche.

Après six matches sur dix, les Bleus partagent la tête du groupe H avec la Turquie - qu'ils affrontent lundi 14 octobre au Stade de France - et devancent l'Islande, troisième, de trois points. Les deux premiers du groupe décrocheront leur ticket pour le championnat d'Europe.