Les deux seuls géants au rendez-vous: le FC Barcelone et le Bayern Munich s'affronteront en quart de finale de Ligue des champions suite à leurs qualifications samedi face à Naples et à Chelsea, en 8e de finale retour.

Le Barça et le Bayern sont, parmi les huit qualifiés pour le "Final 8" qui aura lieu du 12 au 23 août à Lisbonne, les deux seuls clubs à avoir déjà gagné la Ligue des champions.

Avec cinq trophées chacun, ce seront deux des plus grands clubs européens qui s'affronteront vendredi pour une place en demi-finale. Les autres quarts (Atalanta-Paris SG, Leipzig-Atlético Madrid et Lyon-Manchester City) opposeront tous des équipes qui n'ont jamais remporté la Coupe aux grandes oreilles.

L'UEFA a concoté une inédite formule de "final 8" dans un lieu unique, Lisbonne, sans matches aller-retour, pour clore la compétition reine européenne, interrompue en mars par la pandémie de coronavirus.

- Le Barça au rendez-vous -

Encore et encore! Pour la 13e année consécutive, le Barça sera en quarts de finale de la Ligue des champions. Accroché 1-1 à l'aller en Italie, le club catalan a battu Naples 3-1 samedi pour s'assurer une nouvelle présence parmi les huit derniers survivants en C1.

Naples avait pourtant débuté avec de bonnes intentions, mettant une forte pression sur les Barcelonais en début de match, mais les Italiens ont été pris de court par un but sur corner du Français Clément Lenglet (10e), d'une tête croisée prenant à contre-pied Daniel Ospina.

Le but du break est venu, immanquablement, de Lionel Messi (23e), qui a dribblé trois défenseurs napolitains, est tombé, a failli perdre la balle, s'est relevé et l'a récupérée pour aller la loger dans le petit filet du gardien napolitain.

L'Argentin a continué son récital quelques minutes plus tard d'un contrôle de la poitrine parfait dans la surface puis d'un tir trompant Ospina, mais son but a été refusé pour une main difficilement visible, après recours à l'assistance vidéo (VAR).

Et c'est de Messi, toujours, qu'est venu le troisième but, puisque c'est en se faufilant devant Kalidou Koulibaly dans la surface qu'il a provoqué une faute du Sénégalais et obtenu un penalty, qu'a transformé d'une frappe en pleine lucarne Luis Suarez (45e+1).

Naples a réduit l'écart quelques minutes plus tard par Lorenzo Insigne, toujours sur penalty (45e+5). Un but qui a permis aux Italiens d'y croire en deuxième période, avec deux buts à marquer pour se qualifier.

Les Barcelonais auraient même pu trembler dans les dix dernières minutes si le but inscrit de la tête par Milik n'avait pas été logiquement refusé pour hors-jeu. Mais le Barça, même sans être flamboyant, est à nouveau en quarts.

- Le Bayern toujours plus fort -

Le Bayern de Hansi Flick, favori en campagne. Après une démonstration 3-0 à l'aller à Stamford Bridge en février, le club allemand a sereinement dominé Chelsea 4-1 samedi lors du match retour, et visera à Lisbonne un retentissant triplé Championnat-Coupe-C1.

Les jeux étaient déjà quasiment faits après le match aller, mais Hansi Flick a aligné ses meilleurs éléments disponibles samedi, dont le meilleur buteur de la C1 cette saison, Robert Lewandowski.

C'est d'ailleurs le Polonais qui a ouvert le score dès la 10e minute sur penalty. Ivan Perisic a doublé la marque quelques minutes plus tard (24e) pour permettre aux Bavarois de mener 5-0 au cumul des deux matches.

Chelsea a sauvé l'honneur par Tammy Abraham en fin de première période (44e) mais les Londoniens avaient alors compris depuis longtemps, déjà, que leur sort était scellé.

Et le Bayern a encore salé l'addition en deuxième période, par Corentin Tolisso d'abord (76e) puis par le deuxième but de la soirée, le 13e de la saison en C1, de Robert Lewandowski (84e), plus que jamais sur les traces du record de Ronaldo (17 buts).

Auteur d'un match très propre, le Bayern a pu parfaire une dernière fois ses automatismes avant le "Final 8". Les Bavarois, auteurs du premier triplé de leur histoire en 2013, sont à trois matches de réécrire l'histoire.

Vendredi, l'Olympique lyonnais s'était payé l'exploit d'éliminer la Juventus Turin, qui a limogé samedi son entraîneur Maurizio Sarri, remplacé par Andrea Pirlo. Manchester City s'était de son côté offert le Real Madrid.