Le président américain Donald Trump, qui a longtemps minimisé la dangerosité du coronavirus, a annoncé avoir été testé positif au Covid-19 et s'est rendu vendredi dans un hôpital de la banlieue de Washington: voici ce que l'on sait de cette infection, qui bouleverse la campagne présidentielle.

- Comment l'a-t-il contracté? -

Le milliardaire républicain a annoncé jeudi soir que sa femme et lui avaient été testés après le résultat positif du test d'une proche collaboratrice, Hope Hicks. Quelques heures plus tard, son propre résultat est revenu positif. Cela ne signifie pas pour autant que Hope Hicks lui a transmis le virus, la conseillère ayant peut-être eu une période d'incubation plus rapide.

La Maison Blanche a annoncé procéder au suivi des cas contacts, pour déterminer avec qui les personnes positives au sein de l'exécutif avaient été en relation.

En plus des Trump et de Hope Hicks, un sénateur républicain, Mike Lee, et le président de la prestigieuse université de Notre Dame ont annoncé vendredi être positifs au Covid-19.

Ces deux derniers se trouvaient samedi à la Maison Blanche pour la présentation de la juge Amy Coney Barrett, nommée à la Cour suprême par Donald Trump. La cérémonie s'est tenue en plein air, mais les invités ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les règles de distanciation physique.

Le président se fait tester régulièrement, mais lui et son entourage se déplacent souvent sans masque. Son fils Barron, qui vit avec ses parents à la Maison Blanche, a pour sa part été testé négatif, tout comme le vice-président Mike Pence et son épouse.

Hope Hicks était à bord de l'avion présidentiel Air Force One avec Donald Trump lorsqu'il s'est rendu mardi dans l'Ohio pour participer au débat face à Joe Biden. Elle a également voyagé avec lui mercredi lorsqu'il a effectué un déplacement dans le Minnesota pour un meeting de campagne. Donald Trump s'est également rendu jeudi dans le New Jersey pour une levée de fonds, mais il n'a pas pris la parole publiquement.

- A-t-il des symptômes? -

Son chef de cabinet Mark Meadows a confirmé vendredi matin que le milliardaire présentait des "symptômes légers" mais qu'il gardait "bon moral".

Le président a dit penser aller "très bien" dans une courte vidéo, diffusée au moment où il arrivait à l'hôpital militaire Walter Reed à Bethesda.

"Je veux remercier tout le monde pour l'incroyable soutien (...). Je pense que je vais très bien, mais nous allons nous assurer que les choses se passent bien", dit-il dans ce message.

La Première dame, Melania Trump, a confirmé qu'elle présentait également des symptômes légers mais a assuré qu'elle se sentait "globalement bien".

Selon le New York Times, M. Trump se serait montré fatigué jeudi pendant sa levée de fonds et se serait endormi mercredi au retour de son meeting dans le Minnesota.

En mai, le président a révélé prendre de l'hydroxychloroquine, un médicament contre le paludisme, à titre préventif contre le coronavirus, un traitement non recommandé par les services de santé américains.

Le président aime vanter sa vigueur et sa force physique, lui qui multiplie les déplacements de campagne, souvent longs et éprouvants dans un pays de près de 10 millions de km².

Mais il n'en reste pas moins un homme de 74 ans, cliniquement obèse.

- Quelle suite pour la campagne?-

Tout dépendra de la gravité de ses symptômes. Mais à 32 jours de l'élection, le temps presse.

Si sa santé ne se détériore pas, M. Trump pourra reprendre les meetings d'ici deux semaines, une fois sa quarantaine effectuée.

La Maison Blanche a logiquement annoncé que tous les évènements de campagne du républicain seraient pour l'instant "virtuels" ou "repoussés".

Côte démocrate, Joe Biden, qui a été testé négatif vendredi, trois jours après le débat entre les deux hommes, a annoncé continuer sa campagne, après avoir rappelé à son adversaire l'importance du masque et lui avoir souhaité un prompt rétablissement.