L'Italie, désormais pays le plus touché par l'épidémie de coronavirus après la Chine, a mis dimanche un quart de sa population en quarantaine, une mesure inédite en Europe décidée par Rome pour tenter d'endiguer la maladie qui a contaminé plus de 109.000 personnes dans le monde et fait un premier mort sur le continent africain.

Le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué les mesures "courageuses" et les "véritables sacrifices" consentis en Italie, où 133 décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures.

Les mesures de confinement, valables jusqu'au 3 avril, couvrent une vaste zone dans le Nord du pays allant de Milan, la capitale économique, à Venise, haut lieu du tourisme mondial.

Plus de 15 millions d'Italiens dans cette "zone rouge" voient leurs déplacements strictement limités. Les frontières restent ouvertes pour l'heure avec les pays voisins. Les deux aéroports milanais et celui de Venise restent toutefois ouverts, avec un nombre de vols réduits.

Les pays voisins de l'Italie (France, Suisse, Autriche, Slovénie) ont pour l'instant laissé leurs frontières ouvertes, avec quelques restrictions.

Cette mesure radicale évoque celle utilisée dans la province chinoise du Hubei où l'épidémie a démarré en décembre (56 millions d'habitants en quarantaine).

Et l'inquiétude gagne d'autres gouvernements européens: le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a appelé dimanche à annuler toutes les manifestations de plus d'un millier de personnes, et prépare des mesures de soutien économique.

Mais la Ligue allemande de football a refusé catégoriquement de modifier son programme.

Les cas d'infection augmentent rapidement en Allemagne: 847 contaminations, soit dix fois plus qu'une semaine auparavant.

L'Egypte a annoncé dimanche son premier décès lié au coronavirus, le premier sur le continent africain: il s'agit d'un Allemand de 60 ans. Par ailleurs, un bateau de croisière avec 171 passagers dont 101 touristes étrangers, a été évacué à Louxor (sud) après la découverte de 45 cas, portant le nombre de cas en Egypte à 48.

L'Arabie saoudite a elle annoncé dimanche le bouclage "temporaire" de la région de Qatif (est), à majorité chiite, où ont été enregistrés à ce jour les 11 cas de nouveau coronavirus dans le pays, la plupart de retour d'Iran.

Et à Moscou, quiconque ne respecterait pas les mesures de quarantaine risque désormais jusqu'à cinq ans de prison.

L'Italie, avec plus de 7.375 cas et 366 décès, est avec l'Iran et la Corée du Sud l'un des pays les plus touchés en dehors de la Chine. C'est le pays d'Europe le plus durement frappé.

A Milan, les rues étaient peu fréquentées et calmes dimanche. Le confinement concerne toute la Lombardie et les provinces septentrionales de Modène, Parme, Piacenza, Reggio Emilia, Rimini (dans la région d'Emilie-Romagne), Pesaro et Urbino (région des Marches, centre-est), Alessandria, Asti (Piémont, nord-ouest), mais aussi Padoue, Trévise, et Venise (en Vénétie, nord-est).

Là, musées, salles de sport, piscines, discothèques, salles de jeux et pubs doivent rester fermés, selon le décret signé dans la nuit par le chef du gouvernement Giuseppe Conte.

- Angelus en vidéo -

A Rome, dans sa prière dominicale de l'Angelus diffusée pour la première fois par vidéo pour contrer la propagation du coronavirus, le pape François s'est dit "proche" des malades et de leurs soignants.

Dimanche vers 17H00 GMT, 109.032 cas d'infection étaient officiellement recensés dans 99 pays et territoires, causant la mort de 3.792 personnes dans le monde.

En Chine, 27 nouveaux décès et 44 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche, portant le total des morts à 3.097 avec au moins 80.695 personnes contaminées depuis le début de l'épidémie.

En Corée du Sud, le bilan s'élevait dimanche à 50 morts pour 7.313 cas dont 272 nouveaux, le plus petit nombre de nouvelles contaminations en plus d'une semaine. "Nous n'en sommes pas au point où nous pouvons parler d'une amélioration", a tempéré le ministre sud-coréen de la Santé Park Neung-hoo.

La Corée du Nord a mis fin à la quarantaine imposée à plus de 3.600 personnes.

- 49 nouveaux morts en Iran -

L'Iran a annoncé 49 nouveaux décès --la plus forte hausse quotidienne depuis les premiers cas déclarés le 19 février-- portant à 194 le total des morts du Covid-19 sur 6.566 cas. La compagnie publique Iran Air a suspendu tous ses vols vers l'Europe.

En France, cinquième pays le plus touché avec 16 morts et 949 cas, le ministre de la Santé a annoncé dimanche soir que les rassemblements de plus de mille personnes sont désormais interdits. Le pays est toujours au "stade 2" de l'état d'alerte mais le passage au stade 3 --celui de l'épidémie, qui prévoit davantage de restrictions-- est inéluctable.

Aux États-Unis (19 morts sur plus de 400 cas), l'Etat de New York, la Californie et l'Oregon ont instauré l'état d'urgence. Le navire de croisière américain Grand Princess, bloqué au large de San Francisco avec 21 cas parmi les 3.553 passagers et membres d'équipage, a été autorisé à accoster à Oakland (Californie) et commencera lundi à débarquer des passagers ayant besoin de soins, selon l'opérateur Princess Cruises.

La Thaïlande puis la Malaisie ont refusé de laisser accoster un navire de croisière transportant 2.000 personnes, dont des dizaines d'Italiens.

Les annulations d'événements sportifs se multiplient. Le Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn se tiendra à huis clos du 20 au 22 mars. Au Japon, le Tournoi de printemps de sumo, qui débute dimanche, se tient également à huis-clos. Les Mondiaux féminins de hockey sur glace, prévus du 31 mars au 10 avril au Canada, sont annulés.

Treize pays ont fermé leurs établissements scolaires: 300 millions d'élèves dans le monde sont privés d'école pour plusieurs semaines.

burs/lch/avz/mm