Le Brésil a franchi le seuil des 10.000 morts et des 150.000 cas de coronavirus, selon les chiffres communiqués samedi par le ministère de la Santé du pays le plus touché d'Amérique latine par la pandémie.

Les autorités ont enregistré 10.627 décès et 155.939 cas confirmés de contamination au Covid-19, des chiffres qui toutefois, selon la communauté scientifique, pourraient être 15, voire 20 fois plus élevés en réalité, le Brésil pratiquant très peu de tests.

Au rythme élevé où progresse le Covid-19, le pays de 210 millions d'habitants pourrait être en juin le nouvel épicentre de la pandémie qui a fait au moins 276.000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine.

Samedi soir, 730 décès supplémentaires avaient été enregistrés en 24 heures, un chiffre proche du record quotidien établi la veille (751). Par ailleurs, 10.701 nouveaux cas ont été confirmés en une journée.

Le seuil des 10.000 morts franchi, le Congrès "solidaire de la douleur" et "par respect de la mort de 10.000 Brésiliens" a décrété samedi trois jours de deuil officiel.

Les présidents du Sénat et de la Chambre des députés ont appelé les Brésiliens "à suivre les recommandations des autorités de la Santé" avant "un retour certain et définitif à la normalité".