Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Trump porte un masque -

Le président américain Donald trump est apparu pour la première fois publiquement samedi avec un masque, devenu aux Etats-Unis un objet de débat politique passionné autant qu'un rempart face à la flambée de Covid-19.

Le masque qu'arborait Donald Trump était bleu nuit et portait, gravé sur l'un de ses coins, le blason doré de la présidence américaine.

- Plus de 561.000 morts -

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 561.551 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 19H00 GMT.

Plus de 12.580.980 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 134.729 décès pour 3.242.073 cas. Un nouveau record de contaminations a été atteint samedi (66.528).

Suivent le Brésil avec 70.398 morts, le Royaume-Uni (44.798), l'Italie (34.945) et le Mexique (34.191).

- La pandémie progresse toujours en Amérique latine -

Le Brésil reste le plus affecté par le virus dans le sous-continent et le deuxième dans le monde, comptabilisant le plus de nouveaux décès en 24 heures, soit 1.214. Le bilan officiel brésilien à la date de samedi était de 1.839.850 cas confirmés de contamination et 71.469 décès.

Au Chili, le bilan a dépassé les 11.000 morts. Le Pérou, également très touché par la pandémie, comptait samedi 322.710 cas de contamination et 11.682 décès, selon le ministère péruvien de la Santé. La Colombie a dépassé samedi le seuil des 5.000 décès, selon un bilan officiel.

- Appel au port du masque -

En France, 14 médecins de renom ont réclamé "le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos" en France pour éviter que l'épidémie ne reparte, constatant un relâchement dans le respect des gestes barrières.

- Experts en Chine -

Un épidémiologiste et un spécialiste de la santé animale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) se rendent ce week-end en Chine pour une mission exploratoire visant à déterminer l'origine du nouveau coronavirus.

- Iran: l'économie avant tout -

L'Iran n'a d'autre choix que de continuer à faire tourner son économie en dépit des défis que pose le regain de l'épidémie, a déclaré le président Hassan Rohani.

Il faut "poursuivre les activités économiques, sociales et culturelles en respectant les protocoles de santé (...) C'est la voie unique".

- Emirates: réduction d'effectifs -

La compagnie Emirates, la plus grande compagnie aérienne du Moyen-Orient, qui a réduit de 10% ses effectifs en raison de la pandémie, pourrait au final supprimer 15% de ses employés, soit 9.000 postes.

- Manifestation à Tel-Aviv -

La police israélienne s'est déployée massivement dans le centre-ville de Tel-Aviv avant un rassemblement organisé pour protester contre la gestion de la pandémie par le gouvernement.

- Disney World rouvre ses portes -

Une partie du parc d'attraction Disney World a rouvert ses portes à Orlando, après quatre mois de fermeture, sur fond d'accélération rapide de la pandémie en Floride, qui enregistre des milliers de nouveaux cas de coronavirus chaque jour.

- Réouverture partielle des chutes d'Iguazú -

Les chutes d'Igazú, considérées comme une des sept merveilles naturelles du monde, ont partiellement rouvert côté argentin après 100 jours de fermeture liée à la pandémie.

- Le gardien en quarantaine à la mi-temps -

Au Portugal, le gardien de but de Belenenses, André Moreira, a été contraint par l'Autorité nationale de santé de quitter le terrain à la mi-temps du match qui opposait son équipe à Moreirense pour partir en quarantaine. Après avoir partagé sa chambre avec un coéquipier testé positif, il n'avait pas respecté les critères de distanciation et de quatorzaine, a expliqué la Ligue portugaise de football.

burs-acm/ber/ob/roc