Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Corée du Nord: 1er cas "suspecté" -

Un premier cas "suspecté" de coronavirus a été répertorié en Corée du Nord, qui jusqu'à présent se disait épargnée par le virus et s'est mise en état d'"urgence maximale", selon l'agence officielle KCNA.

La personne soupçonnée d'être infectée est "rentrée le 19 juillet après avoir franchi illégalement la ligne de démarcation" avec la Corée du Sud, selon KCNA. Il s'agit selon elle d'"un fugitif qui s'est rendu dans le sud il y a trois ans" et a été retrouvé dans la ville de Kaesong.

- Situation "sous contrôle", assure l'Espagne -

Le gouvernement espagnol a assuré dimanche qu'en dépit de la flambée de cas de coronavirus, la situation était "sous contrôle" et les foyers "localisés et isolés", dans une réponse aux pays ayant annoncé des restrictions à l'égard de l'Espagne.

A partir de dimanche, les passagers arrivant d'Espagne au Royaume-Uni devront se soumettre à une quatorzaine à l'isolement tandis que la Norvège a de nouveau imposé des restrictions sur les voyages vers l'Espagne.

- Recrudescence en France -

En France, la circulation virale est en "nette augmentation", avec plus de 1.000 nouveaux cas de coronavirus par jour, a annoncé la Direction générale de la Santé (DGS).

"Ce qu'il faut éviter par-dessus tout, c'est le reconfinement général", a déclaré le Premier ministre français Jean Castex, car cela "brise la progression de l’épidémie, certes, mais au niveau économique et social, c’est catastrophique, y compris pour la santé psychologique de certains de nos concitoyens".

- Plus de 645.700 morts -

La pandémie a fait plus de 645.715 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 11H00 GMT.

Au moins 16.072.290 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 146.463 décès, devant le Brésil (86.449), le Royaume-Uni (45.738), le Mexique (43.374) et l'Italie (35.102).

- Manque de main d'oeuvre en Inde -

Malgré les promesses d'augmentation, les entreprises indiennes peinent à faire revenir les millions de travailleurs migrants qui ont fui les villes au début de l'épidémie et redoutent toujours le coronavirus, ce qui hypothèque la relance de l'économie.

Employés dans tous les secteurs d'activité, du bâtiment au textile, ces travailleurs venus des régions les plus deshéritées du pays constituent la colonne vertébrale de la troisième économie d'Asie.

- Reports et annulations -

Au Brésil, la traditionnelle fête de fin d'année à Rio de Janeiro, qui rassemble habituellement des millions de spectateurs sur la plage de Copacabana pour y admirer les feux d'artifice, a été annulée. Le maire de Sao Paulo a aussi annoncé le report sine die du carnaval.

Au Japon, un match du championnat de football (J-League) a été reporté dimanche à la suite de découverte de cas de coronavirus dans l'une des deux équipes, une première depuis la reprise de la compétition au début du mois.

- Amende majorée dans le sud de l'Italie -

Face au risque de recrudescence des cas de Covid-19 et à l'indiscipline de ses administrés, le président de la Région Campanie, où se trouve Naples, a durci les règles : quiconque ne portera pas de masque dans un lieu clos (édifices publics, supermarchés, bars, restaurants, commerces, transports publics) devra payer une amende de 1.000 euros.

- Bolsonaro négatif -

Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé samedi avoir été testé négatif au nouveau coronavirus, après avoir été diagnostiqué positif le 7 juillet, et attribué sa guérison à l'hydroxychloroquine.

burs-ahe-jba/sba