Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Deux millions de morts ? -

Alors que le bilan de la pandémie approche du million de morts, un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé vendredi qu'il est "probable" que le nouveau coronavirus fasse deux millions de morts si tout n'est pas fait pour le combattre.

- Plus de 984.000 morts -

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 984.068 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11h00 GMT.

Plus de 32.298.410 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 202.827 décès. Suivent le Brésil avec 139.808 morts, l'Inde avec 92.290 morts, le Mexique avec 75.439 morts et le Royaume-Uni avec 41.902 morts.

- Madrid étend ses restrictions -

Les restrictions à la liberté de mouvement en vigueur depuis le début de la semaine dans la région de Madrid, épicentre de la pandémie en Espagne, ont été étendues. Environ 167.000 habitants supplémentaires de la région ne pourront sortir de leur quartier à partir de lundi que pour des raisons précises comme aller travailler ou chez le médecin.

Au total, plus d'un million de personnes sur un total de 6,6 millions dans la région sont affectées. Le gouvernement central a jugé ces mesures insuffisantes et appelé à les étendre à toute la capitale.

- Restrictions au Pays de Galles -

Près de la moitié du Pays de Galles, dont sa capitale Cardiff, va faire l'objet de strictes limitations des déplacements. Dimanche à partir de 18H00, il sera interdit d'entrer ou de sortir des villes de Cardiff et Swansea sans raison valable, professionnelles ou scolaires par exemple. Les mêmes dispositions seront entrées en vigueur la veille à Llanelli.

- Moscou reconfine les seniors -

La ville de Moscou, confrontée à un nouvel essor des contaminations, a demandé vendredi aux seniors de se confiner, et aux entreprises de privilégier le télétravail.

- Accélération des contaminations en Pologne -

La Pologne a annoncé vendredi un chiffre record de 1.587 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures. Le nombre de cas signalés n'a cessé d'augmenter ces derniers jours, avec 711 cas mardi, 974 mercredi et 1.136 jeudi.

23 nouveaux décès ont porté le total dans ce pays à 2.392.

- Israël restreint les vols internationaux -

Le gouvernement israélien a annoncé de nouvelles restrictions sur les vols à l'étranger pour contrer la pandémie.

L'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv va rester ouvert mais seuls les passagers ayant acheté un billet d'avion avant vendredi 11H00 GMT pourront partir à l'étranger.

Les Israéliens seront, eux, autorisés à entrer en Israël "sans restriction".

- Le Japon va entrouvrir ses frontières -

Le Japon allègera les strictes restrictions de passage à ses frontières concernant les étrangers à partir du mois d'octobre, a annoncé le Premier ministre Yoshihide Suga.

Le pays a interdit son territoire à la plupart des étrangers cette année à cause de l'épidémie, mais négocie la reprise progressive des voyages d'affaires transfrontaliers.

- France: le gouvernement défend son tour de vis -

Le tour de vis contre l'épidémie doit permettre de "repousser le plus tard possible" l'ouverture de lits en réanimation dédiés à ces malades, pour ne pas pénaliser les autres patients, a fait valoir le gouvernement français, alors que des élus, entrepreneurs et commerçants marseillais manifestait leur mécontentement face à la fermeture annoncée des bars et restaurants dans la métropole d'Aix-Marseille (Sud-Est).

A Paris les bars devront fermer à 22H00 à compter de lundi, mais les restaurants pourront continuer à fonctionner normalement.

L'épidémie est toujours dans "une phase ascendante", a averti l'agence gouvernementale Santé publique France.

- Latécoère supprime des emplois -

L'équipementier aéronautique Latécoère compte supprimer 475 postes en France, soit près d'un tiers de ses effectifs français.

Depuis le début de l'épidémie, le groupe, qui employait 5.200 personnes dans 13 pays fin 2019, a supprimé 35% de ses effectifs à l'étranger, soit "un peu plus de 1.000 postes".