Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Nouvelles restrictions aux USA -

Alors que le nombre de malades hospitalisés est à son plus haut aux Etats-Unis, de nouvelles restrictions commencent à être décrétées au niveau local, en l'absence de consignes du gouvernement fédéral de Donald Trump.

Le gouverneur Andrew Cuomo de l’État de New York a annoncé que tout établissement autorisé à vendre de l'alcool, y compris les bars et les restaurants, devrait fermer à 22H00.

La maire de Chicago, troisième ville la plus peuplée des Etats-Unis, a appelé ses 2,7 millions d'habitants à rester chez eux sauf pour des déplacements essentiels, dont le travail et l'école, à partir de lundi, mais sans que cette mesure soit coercitive.

- Près de 1,3 million de morts -

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 1.294.539 morts dans le monde depuis décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11H00 GMT.

Plus de 52.775.840 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués. Sur la seule journée de jeudi, 9.921 nouveaux décès et 608.625 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 242.435 décès pour 10.555.469 cas recensés devant le Brésil (164.281 morts), l'Inde (128.668 morts), le Mexique (97.056 morts), et le Royaume-Uni (50.928 morts).

- Pas d'assouplissement en France -

Quinze jours après la mise en place d'une mesure de confinement au niveau national, le gouvernement français a exclu tout assouplissement des restrictions.

"Le problème n'est pas d'aménager les règles d'aujourd'hui, le problème c'est de les respecter afin de ne pas prolonger l'état de confinement", a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

La veille, le chef du gouvernement Jean Castex a fermé la porte à tout relâchement, notamment pour les commerces non essentiels, qui devront attendre le 1er décembre pour espérer pouvoir rouvrir.

M. Castex a jugé que la récente tendance à la baisse du nombre de cas positifs au Covid-19 était "fragile" et "à confirmer", "le pic du mois d'avril" en nombre d'hospitalisations ayant été dépassé.

- Lueur d'espoir en Allemagne -

L'Allemagne, qui a fermé pour un mois ses bars, restaurants et de nombreux équipements collectifs, connaît de "premiers signes" d'amélioration de la courbe des infections au nouveau coronavirus, a indiqué jeudi l'institut de veille sanitaire Robert Koch.

"La courbe s'aplatit", selon le directeur de l'Institut, Lothar Wieler, sans remettre en cause la nécessité de mesures de restriction.

- L'OMS salue la recherche vaccinale -

Le chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS)a salué vendredi la rapidité avec laquelle est menée la course aux vaccins mais a demandé que toute "avancée scientifique" bénéficie à tous les pays.

"Un vaccin sera un outil essentiel pour contrôler la pandémie, et nous sommes encouragés par les résultats préliminaires des essais cliniques publiés cette semaine" par Pfizer et BioNTech, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus en clôture de l'assemblée annuelle de l'OMS.

Les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech ont fait état lundi d'un vaccin "efficace à 90%" contre le Covid-19, selon les résultats préliminaires d'un essai encore en cours.

burs-ot/ber/lb