Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Vaccin: un 3e candidat en lice -

Le laboratoire britannique AstraZeneca, associé à l'université d'Oxford, a développé un vaccin efficace à 70% en moyenne, voire à 90% dans certains cas, selon des résultats intermédiaires d'essais cliniques de grande échelle.

Ces résultats semblent pour l'heure moins probants que ceux de ses concurrents Pfizer/BioNTech ou Moderna, qui revendiquent une efficacité supérieure à 90%, mais la formule britannique a l'avantage d'utiliser une technologie plus traditionnelle, rendant son futur vaccin moins coûteux et plus facile à stocker puisqu'il n'a pas besoin d'être conservé à très basse température.

L'Inde aura la priorité pour la distribution de ce futur vaccin développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford, a assuré lundi le plus grand fabricant mondial de vaccins en volume, le Serum Institute of India, disant en avoir déjà produit 40 millions de doses.

- Vaccins bientôt autorisés en Europe ? -

L'Agence européenne des médicaments a indiqué qu'elle pourrait approuver les premiers vaccins contre le Covid-19 d'ici la fin de l'année ou début 2021. Le feu vert final, donné par la Commission européenne, permet à des laboratoires de commercialiser leur médicament dans toute l'Union européenne.

- Vacciné avant de prendre l'avion? -

La compagnie aérienne australienne Qantas va rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour tous les passagers de ses vols internationaux, a annoncé son patron, assurant cette exigence allait probablement devenir "courante" dans le secteur.

L'obligation d'être vacciné contre le Covid-19 pour voyager sur Qantas entrera en vigueur dès qu'un vaccin sera disponible pour le public, a indiqué lundi le PDG de la compagnie, Alan Joyce.

- Un Noël dans l'intimité? -

Un Noël en petit comité, sans grande réunion de famille, est sans doute "la meilleure option" en ces temps de pandémie pour la majorité des pays, a estimé lundi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La scientifique américaine Maria Van Kerkhove, chargée de la gestion de la pandémie à l'OMS, n'avait sans doute pas que Noël à l'esprit mais aussi Thanksgiving, la fête familiale par excellence aux Etats-Unis, qui sera célébrée jeudi. Pour elle, une célébration commune par visioconférence pourrait être la solution.

- Près de 1,4 million de morts -

La pandémie a fait au moins 1.388.590 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 257.616 décès, suivis par le Brésil (169.485), l'Inde (133.738 morts), le Mexique (101.676 morts) et le Royaume-Uni (55.024 morts). L'Italie a franchi la barre des 50.000 morts lundi.

- Traquer l'origine du virus en Chine -

L'Organisation mondiale de la santé espère que l'équipe scientifique internationale qu'elle a montée pour trouver les origines du virus pourra se rendre "bientôt" sur le terrain en Chine, où la pandémie a démarré.

- Quarantaine réduite à l'entrée en Angleterre -

Les voyageurs entrant en Angleterre et soumis à une quatorzaine pourront à partir de mi-décembre écourter cet isolement en cas de dépistage négatif du nouveau coronavirus cinq jours après leur arrivée, a annoncé mardi le gouvernement britannique.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi le retour début décembre, après quatre semaines de reconfinement, à une stratégie locale musclée contre le nouveau coronavirus, accompagnée d'un programme de dépistage massif et rapide des populations dans les zones classées à risque "très élevé".

- Situation "hors de contrôle" à Gaza -

La situation sanitaire devient "hors de contrôle" dans la bande de Gaza, alerte un responsable d'hôpital dans cette enclave palestinienne surpeuplée et sous blocus, qui enregistre ces jours-ci des records de contaminations.

En Cisjordanie occupée, autre territoire palestinien, un couvre-feu va être imposé pendant 14 jours en soirée et le week-end.

- Le roi d'Espagne isolé -

Le roi d'Espagne Felipe VI s'est placé en quarantaine après avoir été en contact avec une personne testée positive au Covid-19, a annoncé lundi le Palais royal à Madrid.

burx-lbx/roc