Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Plus de 60 millions de cas -

Plus de 60 millions de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement détectés dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir des bilans fournis par les autorités mercredi à 18h30 GMT.

Au total 60.014.291 cas, dont 1.415.258 décès, ont été recensés depuis fin décembre.

Les Etats-Unis, qui font face à une troisième vague de contaminations, comptent le plus de morts (260.000), devant le Brésil (170.115), l'Inde (134.699), le Mexique (102.739) et le Royaume-Uni (55.838).

- Confinement allégé en France -

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi soir un assouplissement du confinement à partir de samedi, avec une réouverture des commerces non essentiels.

Au cours d'une allocution télévisée suivie par 29,1 millions de téléspectateurs, il a fixé l'horizon d'une réouverture des restaurants au 20 janvier, leur faisant rater l'importante période des fêtes de fin d'année.

Le confinement de la population prendra fin le 15 décembre, date à laquelle un couvre-feu nocturne prendra le relais. Il ne s'appliquera pas les soirs du réveillon de Noël et de la Saint-Sylvestre.

- La Commission européenne met en garde -

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a mis en garde mercredi les Etats européens contre un assouplissement trop rapide des règles anti-Covid, au risque de déclencher "une troisième vague" de l'épidémie après Noël.

- Les Tokyoïtes incités à rester chez eux -

Tokyo exhorte ses habitants à éviter les sorties non essentielles et demande aux commerces servant de l'alcool de fermer plus tôt, alors que le nombre d'infections augmente au Japon, relativement épargné jusqu'ici.

La population est aussi appelée à adopter le télétravail.

- Restaurants fermés à Los Angeles à la veille de Thanksgiving -

Face à des chiffres record de contamination, Los Angeles, deuxième plus grande ville des Etats-Unis, ferme mercredi pour au moins trois semaines les restaurants, brasseries et bars, sauf pour la vente à emporter.

Le secrétaire à la Santé en Californie, Mark Ghaly, a appellé à éviter les grandes réunions de famille traditionnelles à l'occasion de Thanksgiving, affirmant qu'il a interdit à sa propre mère de le rejoindre pour célébrer cette fête jeudi.

- Restrictions en Bulgarie -

Le gouvernement bulgare, jusqu'ici réticent à imposer des restrictions pour lutter contre le nouveau coronavirus, s'est décidé mercredi à fermer écoles, restaurants et centres commerciaux, alors que les hôpitaux sont débordés face à l'explosion du nombre d'infections.

Les mesures prendront effet vendredi soir et seront en vigueur jusqu'au 21 décembre.

- "Urgence économique" au Royaume-Uni -

Au Royaume-Uni, le PIB devrait connaître une chute inédite de 11,3% en 2020, soit la pire contraction de l'économie britannique en plus de 300 ans, alors que le gouvernement a dévoilé mercredi son plan budgétaire face à "l'urgence économique". L'an prochain, la croissance devrait rebondir de 5,5%, puis atteindre 6,6% en 2022.

- Récession au Nigeria -

La pandémie a fait entrer le Nigeria en récession pour la deuxième fois depuis 2016, menaçant de faire basculer un peu plus dans la pauvreté les 200 millions d'habitants de la première économie d'Afrique.

Le PIB du premier producteur africain de pétrole s'est contracté de 3,62% au troisième trimestre, après avoir déjà reculé de 6% au trimestre précédent.

- Crainte d'une 2e vague plus mortelle au Pakistan -

Les hôpitaux pakistanais se remplissent de malades du Covid-19 et sont proches de la saturation, a-t-on appris mercredi de sources médicales, les autorités craignant une seconde vague plus meurtrière que la première.

Le gouvernement, qui s'est toujours refusé à imposer un confinement national, a annoncé cette semaine la fermeture des écoles et interdit aux restaurants d'accueillir des clients en intérieur.

burs-jah-fm/mw/mba