Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Vaccinations: dès la semaine prochaine au Royaume-Uni -

Le Royaume-Uni est le premier pays au monde à autoriser le vaccin contre le Covid-19 de l'allemand BioNTech et du géant américain Pfizer, qui sera disponible dans le pays dès "la semaine prochaine", a annoncé mercredi le gouvernement britannique.

"L'important n'est pas d'être le premier, mais d'avoir un vaccin sûr et efficace", a répliqué le ministre allemand de la Santé Jens Spahn, au cours d'une réunion en visioconférence avec ses homologues de l'UE.

- Et en Russie -

Le président russe Vladimir Poutine a demandé aux autorités sanitaires de commencer dès la fin de la semaine prochaine les vaccinations "à grande échelle" contre le coronavirus en Russie.

Le vaccin Spoutnik V, développé par le centre de recherches Gamaleïa de Moscou, est dans la troisième et dernière phase d'essais cliniques auprès de 40.000 volontaires.

- L'Angleterre se déconfine -

L'Angleterre est sortie d'un confinement de quatre semaines pour retourner à une approche régionale, que le Premier ministre Boris Johnson espère pouvoir lever au printemps grâce à l'action conjuguée des vaccins et du dépistage de masse. Le confinement est remplacé, au moins jusqu'en février, par un système d'alerte à trois niveaux, imposant des restrictions localement selon la gravité de l'épidémie.

- Plus de 1,48 million de morts -

La pandémie a fait au moins 1,48 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi. Plus de 63,8 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis comptent le plus de morts (270.691), devant le Brésil (173.817), l'Inde (138.122), le Mexique (106.765) et le Royaume-Uni (59.051).

- Vaccins cibles du crime organisé ? -

Interpol a adressé un message d'avertissement à ses 194 pays membres, appelés à se préparer à des actions du crime organisé centrées sur les vaccins contre le coronavirus.

L'organisation de coopération policière internationale, basée en France, prévient d'une "potentielle activité criminelle liée à la contrefaçon, au vol et à la promotion illégale de vaccins contre la Covid-19 et la grippe".

- Vaccin gratuit au Japon et en Italie -

Le Japon fournira gratuitement des vaccins aux 126 millions d'habitants du pays, en vertu d'un projet de loi adopté mercredi, au moment où l'archipel fait face à une recrudescence des infections.

Le ministre italien de la Santé Roberto Speranza a annoncé que le vaccin sera aussi gratuit en Italie, où il sera administré en premier aux médecins et aux personnes âgées habitant en résidence.

- Recherches sur un spray nasal -

Des chercheurs américains de l'université de Pennsylvanie tentent, en partenariat avec la société de biotechnologie Regeneron, de développer un spray nasal qui protègerait du Covid-19.

L'idée est de s'appuyer sur le principe de la thérapie génique en introduisant via le nez et la gorge du matériel génétique dans des cellules, amenées en réponse à produire de puissants anticorps.

- Le Covid-19 tire les salaires vers le bas -

La pandémie a tiré les salaires vers le bas au premier semestre 2020 et devrait leur faire subir "une très forte pression" à la baisse à brève échéance, selon un rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT).

- Les Autrichiens sur les pistes à Noël -

Le gouvernement va autoriser les Autrichiens à rechausser leurs skis "pendant les vacances" dès le 24 décembre, même si la France et l'Allemagne militent pour une fermeture des remontées mécaniques afin d'éviter une recrudescence des contaminations.

Le gouvernement français envisage de mettre en place une période d'isolement de sept jours pour les Français rentrant du ski à l'étranger pendant les fêtes.

burs-paj-acm/cds/cls