Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Allemagne: Merkel pour de nouvelles restrictions -

Angela Merkel a appelé mercredi à de nouvelles restrictions jusqu'à mi-janvier dans l'ensemble de l'Allemagne, où les mesures existantes se révèlent insuffisantes pour maîtriser le nombre de cas.

La chancelière a évoqué notamment la fermeture des magasins non alimentaires et des écoles. Le gouvernement fédéral et les dirigeants de régions doivent discuter avant Noël d'éventuelles mesures.

- France: le déconfinement reporté? -

Le Premier ministre français Jean Castex doit annoncer jeudi si le confinement pourra être levé ou non comme prévu le 15 décembre, posant la question de la réouverture des cinémas, salles de spectacles et musées.

Mardi, 13.713 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés en 24 heures, plus du double du cap désigné par le président Emmanuel Macron.

Le gouvernement craint que la circulation du virus ne soit pas assez basse lors des fêtes de fin d'année, quand les réunions familiales vont se multiplier, au risque d'un redémarrage de l'épidémie.

- Vaccin Pfizer/BioNTech déconseillé si fortes allergies -

Les autorités sanitaires britanniques ont déconseillé mercredi d'inoculer le vaccin de Pfizer et BioNTech aux personnes ayant eu dans le passé d'"importantes réactions allergiques", deux personnes ayant mal réagi aux premières injections.

Israël a reçu mercredi matin ses premiers vaccins de Pfizer, le chef de gouvernement, Benjamin Netanyahu, affirmant vouloir être le "premier" à se faire vacciner, pour donner "l'exemple".

Les Emirats arabes unis ont approuvé mercredi le vaccin produit par le géant pharmaceutique chinois Sinopharm, affirmant qu'il était efficace à 86% au regard des conclusions des analyses de phase III.

- Chine: dépistage massif à Chengdu -

Près d'un quart des habitants de Chengdu, une ville du sud de la Chine qui en compte un million, ont été soumis à un dépistage après la découverte de cas de Covid-19.

- Michelle Bachelet critique la gestion de la crise -

La pandémie "a mis à nu toute les fissures et fragilités de nos sociétés" et mis à mal les droits de l'Homme, s'est inquiétée Michelle Bachelet, Haute commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU.

"L'année 2020 a fait des ravages non seulement dans toutes les régions et tous les pays, mais aussi sur l'ensemble de nos droits, qu'ils soient économiques, sociaux, culturels, civils ou politiques", a-t-elle déclaré.

- Libertés et démocratie écornées -

Plus de six pays sur dix ont pris des mesures problématiques pour les droits humains ou le respect des règles démocratiques pour combattre la pandémie (43% dans les pays démocratiques, 90% dans les régimes autoritaires), déplore l'ONG International IDEA.

Restrictions à la liberté de la presse au nom de la lutte contre la désinformation, usage excessif de la force (déploiement de militaires pour appliquer les règles, camps d'internement de personnes malades...), ou mise en cause des migrants comme responsables de l'épidémie sont notamment cités.

- Plus de 1,55 million de morts -

La pandémie a fait au moins 1.557.814 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 11H00 GMT.

Quelque 68,2 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 286.338 décès pour 15.172.602 cas recensés. Ils sont suivis par le Brésil (178.159 décès), l'Inde (141.360), le Mexique (110.874) et le Royaume-Uni (62.033).

burs-ang/cds/ial/