Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Retard pour le vaccin Sanofi/GSK -

Le géant pharmaceutique français Sanofi a annoncé vendredi que le vaccin qu'il développe avec le laboratoire britannique GSK ne serait finalement prêt que fin 2021, un revers au moment où d'autres démarrent les campagnes de vaccination.

Les essais cliniques ont montré qu'il n'était pas assez efficace sur les personnes âgées, qui font partie des catégories à risque pour le Covid.

- Plus de 1,58 million de morts -

La pandémie a fait au moins 1,58 million de morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11H00 GMT.

Quelque 69,5 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 292.190 décès pour 15,6 millions de cas recensés. Ils sont suivis par le Brésil avec 179.765 morts, l'Inde (142.186), le Mexique (112.326) et le Royaume-Uni (63.082 morts).

- Essais cliniques communs -

Le laboratoire britannique AstraZeneca et la Russie ont annoncé des essais cliniques combinant leurs deux vaccins contre le nouveau coronavirus, une reconnaissance pour le produit russe, vanté par les autorités mais fraîchement accueilli par les Occidentaux.

- USA: vers une autorisation du vaccin Pfizer -

Aux Etats-Unis, un comité d'experts indépendants a recommandé à l'Agence américaine des médicaments (FDA) d'autoriser un premier vaccin contre le Covid-19, développé par le duo Pfizer/BioNTech.

Le feu vert de l'agence devrait suivre et la vaccination commencer la semaine prochaine.

Le Royaume-Uni, le Canada, Bahreïn et l'Arabie saoudite ont eux déjà autorisé sa mise sur le marché.

- Baisse record des émissions de CO2 -

Les émissions de CO2 d'origine fossile ont connu une baisse record de 7% en 2020, liée aux mesures de confinement prises contre l'épidémie, selon le bilan annuel du Global carbon project (GCP).

Ce rapport est traditionnellement publié lors des conférence de l'ONU sur le climat. Cette année, la 26e COP prévue à Glasgow (Royaume-Uni) a été repoussée d'un an et un sommet en ligne se tiendra samedi avec plusieurs chefs d'Etat.

- Les Vingt-Sept sauvent le plan de relance -

Les dirigeants de l'UE ont ouvert la voie au plan de relance post-Covid, fondé sur un emprunt commun "historique", grâce à un compromis qui a permis de rallier Pologne et Hongrie.

Grâce à l'accord sur le paquet financier, l'Europe pourra emprunter solidairement pour relancer son économie, sans sacrifier le nouveau mécanisme conditionnant l'octroi de ses fonds au respect de l'Etat de droit.

- Record de décès en Russie -

La Russie, frappée de plein fouet par la deuxième vague, a annoncé vendredi avoir dépassé pour la première fois la barre des 600 décès quotidiens, mais les autorités refusent toujours un confinement généralisé.

- Appel à la vigilance en France -

Le président français Emmanuel Macron a appelé vendredi les Français à "redoubler de vigilance" lors des réunions de famille pour Noël, car "c'est dans ces moments, quand on se relâche (...) qu'on diffuse le virus".

Le gouvernement a annoncé la veille un déconfinement plus progressif qu'escompté initialement à compter du 15 décembre.

- Belgique: niveau d'infections "dangereux" -

La Belgique enregistre à l'approche des fêtes de Noël une stagnation des contaminations et des hospitalisations liées au coronavirus à un niveau "trop élevé et dangereux", ont averti les autorités sanitaires.

burs-fm/ber/mba