Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Norvège: pas de lien entre vaccin et décès -

Les autorités sanitaires norvégiennes ont estimé qu'il n'y avait pas de lien établi entre le vaccin Pfizer/BioNTech et le décès de 33 personnes âgées vaccinées. Dans les cas étudiés, il s'agissait de personnes "très âgées, fragiles" avec des "maladies graves" et "ce n'est pas établi (...) que ce soit lié aux vaccins", a déclaré Camilla Stoltenberg, directrice de l'autorité norvégienne de santé publique.

- 40 millions de doses de vaccins -

Plus de 40 millions de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans au moins 60 pays ou territoires du monde, dans une course à l'immunisation aujourd'hui menée par Israël, qui a déjà vacciné 24,5% de sa population, selon un décompte de l'AFP.

En volume, ce sont les Etats-Unis qui sont en tête, avec 12,28 millions de doses administrées à 10,60 millions de personnes (3,2% de la population), devant la Chine (plus de 10 millions de doses).

- Brésil: campagne de vaccination lancée -

Le gouvernement brésilien a lancé sa campagne nationale de vaccination plus tôt que prévu sous la pression des gouverneurs des Etats dans un pays où le Covid-19 a fait environ 210.000 morts.

- Vaccination élargie en France et Royaume-Uni -

En France la vaccination contre le Covid-19 a été élargie lundi à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans, alors que le virus a déjà provoqué la mort de plus de 70.000 personnes.

Le cap du million de Français vaccinés sera atteint d'ici fin janvier, selon le ministre de la Santé Olivier Véran alors que les délais d'attente sont critiqués.

Le Royaume-Uni a ouvert la vaccination aux plus de 70 ans et a déjà vacciné plus de quatre millions de personnes. Londres s'est fixé comme objectif de vacciner d'ici à la mi-février 15 millions de personnes prioritaires.

- Eurostar risque le dépôt de bilan -

La compagnie ferroviaire transmanche Eurostar pourrait se retrouver en cessation de paiement à la fin du printemps à cause de la crise sanitaire si les gouvernements britannique et français ne viennent pas à sa rescousse, a prévenu lundi son directeur général, Jacques Damas.

- Pékin et OMS critiqués -

Des experts indépendants ont estimé que l'OMS et Pékin auraient pu agir plus vite pour ralentir la propagation du virus qui a bénéficié au démarrage d'une "épidémie en grande partie cachée".

Dans un rapport remis à l'OMS, ces experts soulignent qu'"en se référant à la chronologie initiale de la première phase de l'épidémie, on constate qu'il aurait été possible d'agir plus vite sur la base des premiers signes".

- Plus de deux millions de morts -

La pandémie a fait au moins 2.031.048 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11h00 GMT.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 397.600 décès, suivis par le Brésil (209.847), l'Inde (152.419 morts), le Mexique (140.704), et le Royaume-Uni (89.261).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

burs-jba-ot/ber/mm